Comment justifier son absence au travail ~ épisode 2

Deuxième épisode des courriers WTF à adresser à son service RH pour justifier une absence ! Mate la phrase sans virgule. En 2016, français s’assied sur la ponctuation, quel rebelle !

Tu rentrais du travail, ce jour-là. Tu avais mieux à faire que t’affaler sur le canapé en grignotant des chips périmées.

Tu avais mieux à faire que jouer avec ta progéniture baveuse aux dents infestées de caries et aux ongles sales. Ah, ne vas pas me dire que c’est mignon, ces choses-là ! Et leurs prouts puent, mais puent… Je me souviens du tien, vil enfant ! Tu ne le sais pas encore, mais tu es déjà dans mon collimateur, oui ! *en mode Hokuto no Ken*

Ce soir, c’est à boire, à boire qu’il nous faut ! (ouiiii, du jus et de l’eau, of course u_u)

fujoshi_boit_sa_limo

Comment va-t-on faire demain ? L’on ne sera pas disposé à aller vendre notre force de travail.

T’inquiète. Madame te fournit ton ticket gagnant u_u.

Lire la suite

Comment justifier son absence au travail ~ épisode 1

Par un mot du médecin, me diras-tu.

Quel manque d’originalité ! Chèr(e) ami(e) ! En 2016, il faut être une personne de goût, il faut oser ! Au diable les excuses traditionnelles et autres justifications scolaires telles que : « mon chien a mangé mon devoir ». As-tu un chien, déjà !?

De l’audace, enfin, de la folie !

Je suis tellement navrée de ne pouvoir aller travailler...

Je suis tellement navrée de ne pouvoir aller travailler…

Je vais te dévoiler un autre de mes travers (sécher le boulot !?). Diantre, loin de moi cette infamie ! Je te le dis car je t’apprécie : la relance de l’économie, c’est un peu moi *gonflement de mes trois narines*. Eh oui ! Je BOSSE ! I’m working a lot, penses-tu !

Lire la suite

La pause au travail

Bah, à la fac, c’était à peu près pareil. Et au lycée ? (Au collège O_O ?) (en quoi ? Primaire, arrête, c’est trop loin !) Il y a toujours des groupes qui se forment. Des gens qui rigolent, d’autres isolés dans leur grotte interne. De grandes troupes de potes (soi-disant), des comités restreints, des duos… et des solitaires, sur leur petite chaise !

ça serait mieux de la faire au calme, la,pause, en mode bucolique, dans les champs, tout ça...

La pause en mode nature et fleurs… where is my bishi !?

Comment tu vis ces pauses dans ta journée de travail ? Tu cours te coller au membre XXX de ton gang ? Tu cours t’isoler dans les toilettes pour accomplir ta mission ? (ça me passionne on dirait, les toilettes). Tu cours dans les couloirs ? Pourquoi pas, on passe trop de temps les fesses écrasées sur la chaise. Ah, pardon… tu restes seul, c’est ça ?

J'ai l'air au bout de ma vie là...

J’ai l’air au bout de ma vie, là…

Allons, camarade ! Vivons la pause ensemble ! C’est lundi, on est déjà HS… !!

Lire la suite

Comment supporter tes collègues

Après mon cri d’épouvante de la semaine dernière, retour à la légèreté et la sottise. Madame ne serait pas Madame sans cet enrobage de crétinerie. L’intérieur aussi est bênet !

J’avais écrit cet article « comment supporter ton travail ». T’en souviens-tu ? L’as-tu lu, au moins ? De grâce, clique donc avec ton index majestueux, cours rafraîchir ta mémoire du soleil. Ne vois-tu donc pas quels efforts je mets pour sublimer ton début de semaine ? Nous sommes actuellement le samedi 17 octobre 2015. Il est 9h45. Je te l’ai dit, j’écris mes articles à l’avance. Je suis en retard pour aller travailler ! Ça aussi, je te l’ai dit. Tous les jours, je vais briser ma tête pour l’amour du travail.

C’est une collègue qui m’a inspiré cet article. Cette fille… j’aurais bien voulu lui casser la gueule !

J'ai l'air d'un homme, dis donc...!

J’ai l’air d’un homme, dis donc…! Réf : FullMetal Alchemist tome 17

 

Mais je ne suis pas comme ça, moi. J’ai soupiré. C’est ennuyant, de s’énerver. Tu perds tes mots, tu deviens sot. Parfois, cependant, il conviendrait de montrer quelque autorité virile, de la poigne, de la menace dans les yeux… Dois-je lui casser la gueule ?

Les chiants, les énervés, les lécheurs, les hypocrites (Ah ! Les hypocrites !), comment les supporter, ces gens censés venir de la même planète que toi, ces gens censés venir travailler !! On ne dirait pas, à observer certains spécimens, plus enclins à provoquer la discorde qu’à besogner !

Lire la suite

Pourquoi quand tu es au chômage tu travailles quand même

C’était une promesse de campagne.

Ce n’est pas dur, de tenir ce genre d’engagement.

Ce n’est qu’un article de la Fujoshi. Je n’engage rien ni personne, juste mes bouts de doigts.

Quand cesserai-je de me dénigrer ?

 

Camarades en recherche d’emploi – la formule est élégante, n’est-ce pas ? Mais tu le sais, toi, que cela revient au même. Pourquoi ces articles terribles, qui te rendent comme une serpillère, comme un fainéant devant sa télévision, dans son survêtement sale et mité, le ventre sort, on dirait une colline, les abdominaux ont fui dans la télécommande ! C’est vilain, cette image. Les plus aisés peuvent aussi l’avoir, ce ventre. N’était-ce pas un signe d’aisance, par le passé ?

Les jours heureux ne sont pas terminés

Les jours heureux ne sont pas terminés

Et si tu pouvais, encore ! Te reposer quelques minutes. Mais tes nuits ne sont qu’angoisse. Qui le sait ? Tu t’allonges avec 17 de tension. Ton cœur te harcèle tout le jour et la nuit. Voici le soleil. La tension est à 15. C’est toujours trop ! Tu t’en vas chercher du travail, chercher sans manger, chercher avec toute la force de ton désespoir.

Allons, camarade ! Les jours heureux ne sont pas terminés !

 

Lire la suite