要町 ~ Les tags de Kanamechô

En direct de Kanamechô (要町). サボッタ ! (sabotta) ! J’ai séché les cours.

Arrêtez-moi. L’école, le boulot, la police, le service d’immigration, Air France.

J’ai séché l’école.

mikki_sport_1

Amie des professeurs, j’avais (pourtant) des bonnes notes (notes !) Non, non, je n’suis pas tombée love d’un voyou (voyou). Notez mes superbes références musicales, yo Fababy feat Aya Nakamuraaaaa. Et dire que j’écoute D, là, maintenant tout de suite. Pardon, Asagi u_u.

asagi

許さない! (Yurusanai ! / Je te pardonne pas !)

Mais que se passe t-il donc !? Oh, oui, QUE SE PASSE T-IL ? Lire la suite

Ikebukuro, la nuit

Après l’école.

Tout à l’heure, avec ma camarade de classe, nous avons fait un détour dans les rues d’Iidabashi, intriguées par une banderole rouge indiquant la tenue d’un matsuri (=fête, en japonais n_n). Est-ce ce soir ? Allons-y ! Nous remontons le long de la rue. On dirait une montagne ! C’est haut, haut, nous grimpons, escaladons, ça nous fera de bonnes cuisses, cette histoire ! Les rues sont, comme toujours, sur-éclairées : les enseignes lumineuses s’emboitent et s’étirent et s’imbriquent. A Tôkyô, quand on marche, on regarde en l’air. Des étages entiers proposent des tonkatsu, et après, un karaoke, et après, un massage, du thé, caresser des chats, tout ça dans le même immeuble. En hauteur, je vous dis, en hauteur !

ikebukuro1

Non loin de la gare Ikebukuro (ouest)

Lire la suite

Have fun in Shibuya !

En fait, je suis une récidiviste.

Deux fois, que je traîne à Shibuya. Après les cours, comme une petite lycéenne !

Je vous avouais n’avoir jamais expérimenté ces rencontres à la sorties des cours, ces hauts sommets interministériels de la frite, du soda, et des interros loupées, ces débats, plus passionnants que la primaire de la droite, autour de l’incroyablement incroyable scandale du moment : les Brangelina, c’est vraiment fini !

Mais là, au Japon, c’est différent. Je m’offre une seconde jeunesse. Je sors après les cours. Have fun in Shibuya !

mikki_shibuya Lire la suite