Bilan Japon avril 2017 – La casquette multicolore

We were lovers – Jean-Jacques Burnel

Il me faudra parler de cette très jolie chanson, qui sert d’opening à Gankutsuou – le Comte de Monte-Cristo. Cet anime fait partie de mes références. Comme Cowboy Bebop, Vision d’Escaflowne, les OAV de Kenshin…

GANKUTSUOU © Mahiro Maeda / 2004 / GONZO / Media Factory GDH

 

Précédemment dans Multicolore au Japon

 

Multicolore prend la pluie.

Multicolore perd son parapluie.

Multicolore cheveux crépus mouillés

Envoie son espèce de tête contre le mur

A défaut de fracasser celle des autres

C’est pas l’envie qui m’en manque !

Mais je ne veux point finir criminelle. Laissez-moi au moins finir Love stage. Et tous ces autres Boy’s Love qui n’attendent que mes yeux de fujoshi.

 

En avril, c’est Mikki Forever Casquette.

Restaurant, leçons de français, école, leçons de français, restaurant, cours de japonais, serpillère, verres, cahiers, kanji, restaurant, restaurant, couverts, lunch, cours de français, école, cours de japonais, vocabulaire, anglais.

Ah, l’anglais ! J’ai oublié les cours d’anglais.

Je le crie dans mon bouge. Je l’écris encore ici, avec tout le raffinement qui me caractérise.

JE SUIS FLEMMARDE. BORDEL.

J’aime ne rien faire. Glander. Paresser. Fainéanter. Procrastiner. Voilà !! Qu’est-ce donc que cette vie tokyoïte qui me propulse dehors, à peine le soleil levé, qui me ramène chez moi dans l’obscurité chaude de la nuit. Je ne vois ma chère couchette que pour dormir, quelques heures arrachées, s’il vous plaît, donnez-moi une minute, une petite minute d’yeux clos, pour l’amour du peuple, je quémande du repos !

Il faut multiplier les expériences. J’apprends chaque jour, dans ce restaurant où je pratique mon japonais comme une petite assidue. Ah, que j’ai l’air fier, lorsque je me trompe bêtement !

Scène du quotidien, dans la petite vie de Mikki

Manager : Tu peux aller me chercher un sac ? 袋を持ってきて。(fukuro wo motte kitte)

Je me précipites dans l’ascenceur, reviens, haletante, avec DES ASSIETTES. Le gars me regarde. C’était même plus de l’incompréhension, dans ses yeux.

Tu peux me dire le rapport entre UN SAC (袋/fukuro) et UNE ASSIETTE (皿/ sara) ? Je peux même pas prendre l’excuse de la prononciation ou de la similarité. FU-KU-RO vs SA-RA !? J’avais pris quelles substances, ce jour-là ?

Moi : ああああ!ごめん、間違えた!皿じゃなくて、袋ですね。(Aaaaa ! Gomen, machigaeta !  Sara ja nakute, fukuro desu ne. /Aaaah ! Désolée, je me suis trompée !  C’est pas des assiettes (que tu voulais) mais un sac !)

Le gars a ri. Il a dû se dire : meuf, ta drogue là, c’est puissant.

Laissez-moi mettre cela sur le compte d’une dure journée, entre service et cuisine, et le lavage, et l’essuyage, et va ranger, encore. Des kilos de verres et des mètres de couverts. Dans une langue étrangère ! (Je me dédouane, t’as vu ?).

L’on ne se rend pas forcément compte de la difficulté d’évoluer dans un milieu linguistique différent du sien. C’est un effort quotidien et constant. Comment répondre, répondre quoi, et à qui, et les formes de politesse, keigo de ma douleur, j’ai oublié comment dire ça, et ça, je contourne, 間違えた ! (machigaeta !/je me suis trompée !)

Loin d’entendre ton questionnement, le monde continue de courir. Tant pis pour toi ! Il faut suivre, ou périr. Certain-e-s te le font sentir affreusement. Ah, elle ne comprend pas, n’apprend t-elle pas le japonais ? Fort heureusement, d’autres sont sensibles à cette difficulté supplémentaire. Quelle joie de sentir leur empathie ! De discuter avec eux ! Je me débrouille, eh ouais. Laissez-moi frimer. Je fais même de l’humour dans la langue de Kenshin, ouais ouais.

C’est une chouette expérience. Mais j’ai très mal aux pieds x_x.

 

Article écrit le samedi 6 mai 2017 – entre 10h51 et 11h22.

J’ai un truc avec les dates, c’est terrible.

Déformation professionnelle (n’importe quoi) (et quelle profession, d’abord ?)

Il commence à faire chaud.

Woooo !! Break out the world (Face free – CAPTAIN TSUBASA) !! Chaque fois que je l’entends, JE M’IMAGINE courir sur le sable fin de la plage d’Okinawa, avec mes muscles kenshiroites sculptés grâce à mes nombreux combats contre Shin. Rooh jme la pète.

 

Publicités

2 réflexions sur “Bilan Japon avril 2017 – La casquette multicolore

A toi d'jouer è_é !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s