落ち着きなさい立花君 / Calme-toi donc, Tachibana-kun !

Cette semaine, c’est la Saint-Valentin. Chez Mikki Forever, on va s’ambiancer en mode BL. Je sais pas, une envie, comme ça, de lancer la semaine Boy’s Love. Et ça continue demain, camarades fans de romance chocolatée : rendez-vous sur le Club shôjo !

Je sais que tu me kiffes, mais je suis prise, c'est comme ça, ahah !

*la suite, c’est pour les grandes personnes qui aiment prendre des trains bondés*

On commence doucement, aujourd’hui, avec 落ち着きなさい立花君 (ochitsukinasai, Tachibana kun / calme-toi donc, Tachibana kun)

Tachibana Yuo, c’est l’étudiant pitchounou qui rougit dans son sweat à capuche rosé. L’autre, c’est Kenichi Yoshida, honnête salarié binoclard célibataire de 45 ans.

L'honnête salarié Yoshida ; l'étudiant mignon-chelou Tachibana

A gauche : L’honnête salarié binoclard Yoshida ; à droite : le pitchounou vite fait Tachibana en sweat.

Comme tous les matins, Yoshida prend le train pour aller bosser. C’est blindé, les gens s’écrasent, se font du fesse to fesse malgré eux. Je connais ça maintenant, Yoshida ! Comme je compatis ! Quand le seul air que tu respires est celui expiré par ton/ta voisin.e. Tu te poses des questions.

Yoshida aussi s’en pose. Mais pas de cet ordre là. Niveau respiration, le mec gère. C’est plutôt les attouchements qui le stressent. Depuis quelques jours, il sent bien que le fesse to fesse est, non seulement, volontaire, mais qu’en plus, il se transforme en main to fesse scandaleux ! Mais qui diable ose donc le peloter ainsi, devant le monde pressé, dans le train, sans préavis !

 

C'est ce qui s'appelle être pris la main dans le sac. Ouioui

C’est ce qui s’appelle être pris la main dans le sac. Ouioui

 

J’ai acheté ce manga sur un coup de tête, en début novembre 2016. C’est mon 1e manga acheté au Japon, avec Love Stage (on voit les centres d’intérêts de la fille). J’ai vu le manga au Mandarake de Nakano (j’ai toujours pas parlé de Nakano…) *tousse*. La couverture a l’air sympa. J’aime bien sa texture cartonnée. Je devais être très portée sur le carton, ce jour-là, car j’ai pas lu le résumé. Rien. 400 yens. (environ 3,30€) J’achète.

Je vous l’ai dit en intro : on commence doucement. Ou plutôt : petitement. Rien de révolutionnaire dans cette comédie romantique BL. Editeurs français, vous pouvez passer votre chemin. C’est un titre où l’on apprend le mot 痴漢 (chikan/pervers). Et ça n’a rien de drôle ! Oui, Yoshida ! C’est dommage qu’il faille encore se chamailler avec ces histoires qui font passer d’odieux attouchements pour un câlinou récréatif.

Comment ça, ils sont pitchounous ? C’est bien ça le pire ! On passe du pelotage à la romance mignonne, avec quelques rentre-dedans bien costauds, pour ravir la fujo.

Le pire c’est que si t’enlèves cette connerie, le Boy’s love est tout choupi ! Tout se passe bien. Y’a pas de problèmes. C’est le bonheur sur Terre !

Après les histoires de train, l’after est au bar ! Cette fois-ci, on suit respectivement les potes de Yoshida et de Tachibana. N’ont-ils pas droit au bonheur, tous les deux ? Au moins, ils nous épargnent les mains. Ambiance verre de trop et cabrioles d’après-dîner.

 

Je me répète : 落ち着きなさい立花君 (ochitsukinasai, Tachibana kun / calme-toi donc, Tachibana kun) est un titre complètement dispensable. A réserver aux fan utra de BL, qui ont très faim. (Et je l’ai acheté, ouais, quoi ?)


Titre japonais : 落ち着きなさい立花君。

(Ochitsukinasai Tachibana kun/ Calme-toi donc, Tachibana kun)

Autrice : UZUI

One shot. Non édité en France

Editeur japonais : Kadokawa, 2016

Genre : choses du derrière, et autres cabrioles d’après-dîner, comédie romantique, Boy’s love

A lire à partir de 16 ans !

Publicités

A toi d'jouer è_é !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s