Se faire des amis à l’étranger, ou près de chez soi

Je suis casanière. Très. Pour moi, aller au ciné, c’est mener une opération commando. Faut me prévenir au moins une semaine à l’avance (la base !) pour que je me prépare psychologiquement à l’idée de sortir, mettre des habits propres (la fille crasseuse), affronter la masse humaine, dégainer toutes mes gencives, et comment ça va, et les amours, et le boulot, et mon derrière aussi, non, tu veux pas voir là-dedans ?

On dirait pas comme ça mais je suis déterminée à me faire des potes. Je suis A FOND.

On dirait pas comme ça mais je suis déterminée à me faire des potes. Je suis A FOND.

Depuis que je suis au Japon, j’ai fait ma révolution. Je suis sortie. Me faire des amis. Des amis en vrai, avec de la chair et des os.

Et en plus. Je suis introvertie.

Voilà. BAM, on lâche tout en 2017. Je puise mon énergie en moi-même, quand les extravertis, eux, la trouvent chez les autres (en gros). Si les introvertis se sentent mal à l’aise dans la fouleuh, les extravertis, eux, n’apprécient pas la solitude (en gros).

Imagine donc.

Une introvertie casanière qui voyage à l’autre bout du monde, ça donne quoi. Ouais, ouais.

C’est en regardant une vidéo de l’excellente Lola Simone que j’ai eu l’idée de cet article. Quand tu pars à l’étranger, pas l’choix faut y aller, dis leur que j’ai pas llll’temps HAN. Faut te faire des potes, sinon tu restes enfermé-e, et, franchement, payer des centaines d’euros pour squatter une chambre, euh, comment dire, autant rester chez soi, voili voilou. Et puis ça pèse sur le moral, cette histoire ! On a envie de parler, de rire, un peu de chaleur humaine, quoi !

En réfléchissant (ouais, ça m’arrive), j’ai réalisé que même en étant dans son pays, on peut mettre en place de petites techniques pour se faire des potes. Oui oui.

 

LES GROUPES FACEBOOK / LES FORUMS

Ah, mes chers forums ! Supplantés par les réseaux sociaux, tu crois ? Non non, ils sont encore là !

Inscrite dans les années 2000 sur des forums manganime, j’ai rencontré plein de gens cools, dont certain-e-s sont devenu-e-s de véritables ami-e-s. Plus de 10 ans après, nous sommes toujours en contact. Nous nous sommes même vus en IRL à plusieurs reprises, et ouais c’est l’amitié folle on ne se quitteuh plus les looooups.

Avant de partir au Japon, j’ai rejoint d’autres forums, pour rencontrer de futurs voyageurs.

Avec les forums et autres groupes facebook, tu as le temps d’intégrer une communauté. Bon, je trouve que le forum permet plus d’échanger, de développer son sujet… Je suis de la vieille école, j’avoue^^

 

LES GROUPES MEETUP

Amour de la littérature, de la gastronomie, des tomates, des espadrilles etc. il y aura forcément un groupe Meetup qui te conviendra ! Tu auras le temps d’échanger, autour d’une activité : randonnée, visite d’un monument, repas etc. Occasion idéale de rencontrer des gens qui partagent les mêmes centres d’intérêt que toi, et de repartir avec quelques contacts n_n.

Je veux des potes !!

Soyons ami-e-s !!

 

LES ECOLES / LIEUX DE TRAVAIL

On y passe le plus clair de nos journées, mais c’est pas l’endroit rêvé pour se faire des camarades. Commence par une sortie à l’extérieur du cadre scolaire/de travail, pour voir si y’a le feeling.

Pour les écoles : à l’étranger, c’est peut-être plus simple : on cherche tous de la compagnie, ben oui quoi, on veut pas rester seul-e-s dans la ville, c’est trop triste !

 

LES CLUBS / ASSOCIATIONS / COMMUNAUTES ETC.

Si tu pratiques un sport, une activité artistique, si tu aimes le jardinage, si tu as une religion, va voir s’il existe des communautés pas loin de chez toi (ou même loin, as you want).

C’est au cours d’une de mes promenades nocturnes que j’ai découvert une église protestante. J’y suis retournée un soir, et ai parlé à l’un de ses membres (en japonais). Depuis, j’assiste à quelques cultes et échange avec la communauté. Ça me fait grave bosser mon japonais en plus n_n. (Maligne, la Mikki !).

Un de mes amis me racontait comment il avait intégré un club de basket. Il regardait des Japonais jouer, a demandé s’il pouvait participer, et bim ! Depuis, il s’entraîne régulièrement.

Toi aussi, tente ta chance : qu’as-tu à perdre ? Pour certaines activités, comme le sport ou les travaux manuels, si barrière de la langue il y a, elle peut être rapidement contournée. Tu vas vite apprendre à parler avec ton corps, baby.

 

LES BARS INTERNATIONAUX

C’est l’endroit idéal pour rapidement se faire des potes. Si ces bars ont un groupe Facebook et/ou meetup, c’est encore mieux ! Tu pourras checker en amont et repérer des contacts potentiels.

Une fois sur place, faut lâcher les chiens. C’est dur, oui, je sais. Surtout quand tu te retrouves dans un bar, la nuit, à parler anglais/japonais/français, alors que tes soirées habituelles c’est matage de Gundam Seed et hop, au lit.

Beaucoup sont là pour améliorer leur anglais, leur français, faire des rencontres, passer un bon moment. C’est comme ça que j’ai rencontré une Japonaise et un Japonais très sympas, avec qui je suis restée en contact. On échange en japonais, ce qui me permet de progresser (maline, la Mikki). J’ai également rencontré plein de Français et Françaises, des Américains, des Espagnols, des Taïwanais… n_n. Venue pour améliorer mon niveau en japonais, je me retrouve à jongler avec l’anglais. Et, moi qui me considérais comme just average, je commence à me dire : that’s not so bad !

La classe, même avec de l’eau ~

Tu l’auras compris : il faut sortir. C’est encore plus vrai lorsque tu es loin de tes repères : nouvelle ville, nouveau pays, chaque jour est un challenge. Ça vient petit à petit, no stress. Laisse-toi le temps et vas-y avec ton cœur. Show your heart, ouais.

Au début, si tu as des appréhensions, tu peux commencer par les groupes Facebook et les forums. Ensuite, les Meetup, les assos etc. Ou tout en même temps, OSEF !

J’espère qu’en 2017, tu te feras des ami-e-s sincères, sur qui tu pourras toujours compter.

 

As-tu des conseils/ méthodes chic-choc pour te faire des amis ? Fais tourner, lâche un com !

Publicités

2 réflexions sur “Se faire des amis à l’étranger, ou près de chez soi

  1. Au premier paragraphe, je me suis dit « bah dis donc pour une introvertie, partir à l’autre bout de la Terre, il faut le faire » mais tu expliques tout bien après 😉
    Mais faire des rencontres et rater LA RENCONTRE, enfin juste un clin d’oeil (juste le dos ? …) c’est dommage LOL. Mais non non, faire des rencontres de compatriotes, c’est bien aussi 😉

    J'aime

A toi d'jouer è_é !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s