C’est aussi une histoire de médecine ~ Anus Beauté tome 2

Il se passe quoi dans la mangathèque ? Avant de partir, j’avais fait le plein de chroniques (dit-elle). La tout de suite (jeudi 24 novembre 2016 20h11) il fait -12, j’ai les bouts de doigts gelés, ô calvaire.

En causant manga, c’est toujours drôle de les voir en vrai, je sais pas, je me dis : wa, la VO !! D’ailleurs, d’autres articles reviendront sur les boutiques manga au Japon. En ce moment, je lis les Thermae Romae (c’est pas le plus simple pour commencer un manga en vo u_u).

ORA ORA ORA, ORAAAAA ! Tu croyais tout de même pas que j'allais mettre des photos de *hum hum* !

En attendant la chronique en direct des manga’ shops, on patiente en mode JoJo Fever !

Y’aura d’autres séquences Mikki régale, d’autres déambulations dans les quartiers, et des enquêtes très spéciales au cœur de l’industrie de la consommation : les supérettes, 100 yens shop et hypermarchés !! Oui, les deux points d’exclamation se justifient ahah.

Mais, pour l’instant, on s’instruit  avec Anus Beauté. C’est aussi une histoire de médecine !

 

Précédemment dans Anus Beauté

 

Komatsu étudie les hémorroïdes de Yakushiji. Merci à Miura qui prend des photos, films, dessine, le postérieur de Yakushiji en gros plan, grand format, 16/9, ça mérite un césar ! Les trois adolescents se réunissent autour de leur douleur et partagent leurs bons plans. Mais bien vite, Miura se tort de douleur… que se passe t-il, chez la jeune apprentie proctologue ?

Jamais je n’aurais vu des ados parler à ce point d’histoires de derrière. Heureusement qu’ils se sont trouvés. Avoir des hémorroïdes, ce n’est drôle pour personne. La gêne est peut-être même décuplée chez ses adolescents : aller au lycée chaque jour, taire son mal, user d’artifices plus ou moins utile pour garder le secret…

On se sent vite différents ; et les ados, eux, sont vite méchants. Alors, quand on a une différence comme ça, on panique. D’autant plus que les gens qui ne connaissent pas la maladie ont tendance à faire des raccourcis stupides et à se moquer.

Kiss my ass © OHMI Takeshi /2013 / SHONEN GAHOSHA

Kiss my ass © OHMI Takeshi /2013 / SHONEN GAHOSHA

Je vous recommande chaudement Anus beauté ! Le tome 2 offre encore beaucoup de conseils. Ohmi sensei a vraiment l’art et la manière de dédramatiser ce sujet douloureux. Les cas les plus sévères risquent tout de même leur vie. Et, quand elle n’est pas en jeu, c’est la honte de se sentir jugé qui empêche beaucoup d’aller consulter. Or, sans consultation, aucune amélioration possible. Pire : le stress engendré par cette situation, loin d’arranger les choses, les complique. Des crises peuvent surgir, et la honte, et la culpabilité, et le stress… Terrible cercle vicieux. On aurait besoin de plus de comités sidekick-ass !

 

Si vous souffrez d’hémorroïdes, allez voir votre médecin ! Des solutions existent. Ne gardez pas ça pour vous >_< !

C’était un conseil de Doc Mikki.


Titre japonais : キス マイ アス [Kiss my ass]

Titre français : Anus beauté

Auteur : OHMI Takeshi

Série finie en 2 tomes au Japon et en France

Editeur japonais : Shônen Gahosha, 2013

Editeur français : Kurokawa, 2016

Genre : choses du derrière, et autres histoires de fesses

A lire dès 14 ans !

Publicités

A toi d'jouer è_é !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s