Please love me tome 6

Sérieux la famille, c’est quoi ça ?

Je pars deux secondes au Japon, je m’éloigne l’air de rien, retourne rendre visite à mes compatriotes skoolites, et j’apprends quoi ? Trump président !

まじで!本当ですか!信じられない!何それその世界。。。

(Non, sérieux ! J’y crois pas ! C’est quoi ce monde…)

N'est-ce pas, Ken ? Restons forts ! Le combat n'est pas terminé >_<

N’est-ce pas, Ken ? Restons forts ! Le combat n’est pas terminé >_<

Dans notre classe, on a noyé notre chagrin dans le chocolat. Tournée générale, même le prof s’est ému. Ah, ben au Japon aussi, on s’interroge, que croyez-vous !

Moi qui préparais un article avec tout le love et la détermination qui font ma renommée, je n’ai plus cœur à la fête ! Naniiii ! On se relaxe donc avec les déboires de notre amie Michiko, en attendant des articles croustillants comme Senbei. Tape tes doigts musclés sur les lettres « s e n b e i » et laisse ton moteur de recherche te conduire sur son sentier parfumé. Depuis que je l’ai rencontré, je ne le quitte plus. Lui et moi, c’est le big love.

Un nuage shôjo dans ce monde de brutes~

Un nuage shôjo dans ce monde de brutes~

Bientôt, des live report à Akiba, Tsukiji, Tsukishima… sans oublier la bouffe de Serge ! Je vous mettrai toutes les photos, les videogames, les goods, les manga ! (Ci-dessus, c’est une mise en bouche croustillante comme mon petit Senbei). On a besoin de love, en ce moment. De l’amuuur, owi ~ Rien de mieux qu’un bon manga pour se refaire une santé.

Précédemment dans Please love me

 

Keuwaaaaa ! Mogami et Shibata Michiko, c’est vraiment fini ? Alors qu’il n’était même pas un escroc !? Notre pathétique héroïne se lamente chez son méchant patron binoclard : c’est à cause de lui qu’elle s’est fait des idées !

Quoique.

Elle l’aimait pas suffisamment, c’est tout. Avoue, Michiko, saleté !

Quand on a la poisse, on a la poisse. Comme Michiko est du genre généreux, elle la refile à son enflure de patron, Kurosawa : il apprend que son amour de toujours se marie, et pas avec lui ! Comment va-t-il réagir ? Surtout qu’il connaît le marié. Be strong, Kurosawa u_u.

Dame na Watashi ni Koi Shite Kudasai © Aya NAKAHARA / 2013/ Shûeisha

Dame na Watashi ni Koi Shite Kudasai © Aya NAKAHARA / 2013/ Shûeisha

Et Michiko ? Même en mode « be strong », ça marche pas. Elle préfère mettre la barbiche du Père Noël et déambuler dans les rues pour le nouvel an. Au resto, bien sûr : la barbiche, c’est le nouvel accessoire tendance. Porte-la devant Kurosawa et ses potes, c’est mieux. Surtout, avec Kurosawa… ! Alors, Michi la crasseuse, on ressent un truc ?

Au début, je lisais Please love me ! comme un gentil passe-temps. Je cherchais des manga sur les galères de la vie adulte, comme Brainstorm’ Seduction, Maison Ikkoku ou Heartbroken chocolatier. Il n’y a pas assez de manga sur les trentenaires, je trouve ! Sur (les difficultés de) la vie active, le travail, (le chômage, oui !) Y’a pas que l’amour, dans la vie (hein, Michiko !!). La fille ne pense qu’à ses histoires de cœur. Faut dire que quand elle voit son portefeuille… Je te comprends. Autant se relaxer les yeux devant de frétillants bishi. Be strong.

Please love me ! gagne en qualité au fil des tomes ! De l’humour, de très bons instants lose comme je les aime : un chouette manga, je vous dis !


Titre japonais : ダメな私に恋してください (Dame na Watashi ni Koi Shite Kudasai)

Titre français : Please Love Me !

Autrice : NAKAHARA Aya

Série en cours : 6 tomes sortis en France, 8 au Japon

Genre : tranche de vie, comédie, romance, josei, louzeries du quotidien

A lire à partir de 14 ans ~ vous verrez ce que vous réserve l’avenir, tiens !

Editeur  japonais : Shûseisha, 2013

Editeur français : Delcourt-Tonkam, 2015

Publicités

2 réflexions sur “Please love me tome 6

  1. Ah l’histoire de l’amour éternelle du binoclard n’est pas la même dans le drama. Ou alors, je l’ai vu tellement vite que j’ai zappé un truc.
    J’ai lu le tome 1 de Perfect World. Tu connais ? (Presque des trentenaires, mais le héros est en fauteuil roulant). Un thème sur les exclusions.

    J'aime

    • Oh, j’ai appris que Please love me avait été adapté en drama !

      J’ai lu la preview de Perfect world chez mon cher libraire ^o^ ~ justement, ça m’avait bien plu. J’ai bien aimé la façon dont la mangaka a présenté le thème du handicap. Certaines phrases, pensées comme anodines, sont, en fait, très blessantes.

      Je l’ai mis dans ma liste des manga à acheter n_n.

      J'aime

A toi d'jouer è_é !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s