SummerJoshi ! Daytime shooting star tome 8

Acheté le samedi 9 juillet 2016.

Lu le dimanche 21 août 2016 à 14h24.

J’aurai tenu plus d’un mois.

Je ne voulais pas le lire, certaine d’être contrariée. On est tout de même en pleine période SummeJoshi. Les soucis, c’est pour la rentrée de septembre.

N’est-ce pas, Satsuki ?

mikki_kawaii_01

Précédemment dans Daytime shooting star

 

Certain(e)s disent que le mensonge est le propre de l’adulte. Si les enfants apprennent vite à le maîtriser, on leur concède encore cette part d’innocence, mignonne et touchante.

Mentir, c’est compliqué.

On pense que c’est facile, mais non. Déjà, il faut y croire un peu, pour afficher la figure qu’il faut. Ensuite, il faut tenir bon, devant la personne à qui l’on ment.

Et puis, il y a différents types de mensonges. Là, ça se complique vraiment !

Il faut choisir quand mentir et quand dire la vérité. Les gens qui crient « la vérité à tout prix », j’ai envie de leur répondre : « toute vérité n’est pas bonne à dire ». En même temps, je les comprends. On veut toujours savoir. Mais on ne saura jamais tout.

On peut mentir pour protéger l’autre. Mais l’autre te dira : je ne t’ai rien demandé.

C’est vrai. Alors, est-ce égoïste, de mentir pour cette raison ?

On peut mentir pour se protéger, nous-mêmes. Mais même là, impossible d’avoir la paix. Notre conscience nous traite de lâche. C’est chiant, de se faire insulter par soi-même.

Satsuki a menti.

Hirunaka no ryûsei © YAMAMORI Mika / 2011 / Shûeisha

Hirunaka no ryûsei © YAMAMORI Mika / 2011 / Shûeisha

Je savais que je n’allais pas être contente. D’un côté, Daytime shooting star propose une version originale des amours prof/élève. Avec délicatesse, Yamamori sensei oppose, au traditionnel couple interdit, une romance pure. Et, à travers cette romance, le chemin sinueux vers l’âge de raison. On ignore s’il existe vraiment, mais bon. Suzume étonne toujours autant, par sa simplicité, son naturel, et cette maturité qui grandit peu à peu. Elle accepte son chagrin et, après s’être offert quelques jours de réflexion au calme, revient plus forte et combattive. Elle ouvre un regard neuf, bien décidée à vivre pleinement. Elle voit Mamura… Ah, Mamura ! Tu es jeune, tu comprendras. Satsuki, lui, se fait vieux (oui). Ces secousses sentimentales sont mauvaises pour son cœur u_u.

 

J’ai hâte de lire la suite, et, en même temps, je la redoute beaucoup. Je sentais venir le coup. J’ai même pensé : c’est trop rapide ! Mais bon, je ne suis qu’une petite égoïste. J’ai déjà fait mon choix, voilà >_< !


Titre japonais : ひるなかの流星 (Hirunaka no ryûsei)

Titre français : Daytime shooting star

Autrice : YAMAMORI Mika

Série finie en 12 tomes au Japon. 8 tomes sortis en France

Genre : romance, amours lycéennes, étoiles filantes dans un carré de ciel

Edition japonaise : Shûeisha, 2011

Edition française : Kana, 2015

A lire dès 12 ans !

 

Publicités

A toi d'jouer è_é !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s