SummerJoshi ! Ugly Princess tome 2

OK la famille, je vais pas vous saouler avec mes introductions de nolife discount.

Au fait !! La blague : je suis rentrée dans une boutique. Une boutique de fringues. Normal, OKLM. Ça mériterait un bon doss, ça.

Kengai Princess © Natsumi Aida / 2014 /Shûeisha Inc.

Et Meguchi alors ? Elle va se refaire dans les boutiques de fringues ? Pas besoin ! C’est sa mère qui gère son dressing. Ça promet, pour le rencard au sommet !

Précédemment dans Ugly Princess

 

Que fait une nolife la nuit, par temps de pluie ? Elle dort. Même s’il ne pleut pas, me direz-vous. La nuit, on dort. Oui mais depuis que Meguchi vit un amour unilatéral, elle se lâche. La meuf se sent l’âme d’une héroïne, et court protéger son précieux tableau de fête de l’école, menacé par la flotte. Good choice, jeune fille : le Kunimatsu est aussi dans la place.

Alors, c’est ça le rencard ? A l’école, la nuit, sous la flotte, autour d’un tableau bâché ? Heureusement pour Megu, non. Quoiqu’elle était déjà bien contente de ce tête à tête improvisé.

Le rendez-vous, le vrai, est au parc d’attraction ! Comment Meguchi vivra t-elle ce rencard officiel ? Est-ce bien un rencard, d’abord ?

L’instant lose lu dans le manga qui fait bien rigoler :

Meguchi : il le regarde comme si ça puait !

Le tome 1 était un vrai bijou. Le tome 2 est une perle ! On rit, on s’émeut, on rit encore ! Natsumi Aida : bravo è_é ! Akata : bravo è_é ! Ugly Princess entre direct dans mon top manga 2016. Aida sensei sait comment parler des complexes sans lourdeur ni pathos. Oui, c’est difficile. Oui, le regard des autres est pesant, parfois blessant. Oui, on a du mal à être nous-mêmes. Et pourtant, on essaie. Meguchi essaie. Elle fait, chaque jour, des progrès.

Cela ne se remarque peut-être pas tout de suite, mais : « deux pas en arrière, un pas en avant, c’est aussi avancer », comme dit mon cher Shinbe >_< !

Peu à peu, on prend confiance en soi, et ça se voit. N’est-ce pas, Megu ?

Ugly Princess est vraiment un manga à part. Les personnages sont très loin des stéréotypes. Megu est une anti-héroïne drôle et attachante. Elle sort des punchline terribles ! On aurait pu craindre un Kunimatsu version beau gosse plat des shôjo de base. Heureusement, il est lui aussi, unique ! Franc, simple, maladroit, attachant… Je peux comprendre que Megu le kiffe. (J’ai moi-même un penchant pour les maladroits u_u).

Et les personnages secondaires ! Ils sont aussi riches que les perso principaux, et ça fait plaisir ! Y’en a marre des perso secondaires qui ne servent à rien. Ici, Haru et Maru ont, elles aussi, des choses à dire. J’attends d’ailleurs le gros doss Maru, certainement au prochain tome !

Pour toutes ces raisons, fonce te procurer Ugly Princess !  Fight, Meguchi !


Titre japonais : 圏外プリンセス [Kengai Princess] | Titre français : Ugly Princess

Autrice : AIDA Natsumi

Série en cours : 2 tomes sortis en France, 7 au Japon

Editeur japonais : Shûeisha, 2014 | Editeur français : Akata, 2016

Genre : tranche de vie, comédie, romance, à bat les complexes !!

A dévorer dès 10 ans, en criant : vive moi !!

Publicités

A toi d'jouer è_é !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s