Blue Spring Ride tomes 12 et 13

Derniers tomes de Blue Spring Ride…

C’est le moment de faire un choix. C’est comme ça, quand on grandit. On a plus tout ce que l’on veut. Les enfants aussi l’apprennent, à leur façon. C’est la frustration. Mais en amour, ça vaut mieux, non ? On ne va pas faire souffrir l’autre avec nos petits plaisirs égoïstes.

blue_spring_ride_futaba_et_ko_complices

Futaba, Kô, Tôma… quelle route prendront-ils ?

Précédemment dans Blue Spring Ride

 

Ça y est. Kô a grandi. Assez pour, enfin, affronter Narumi. C’est terrible, de rester avec quelqu’un par pitié. Mais Kô voulait bien faire, et Narumi semblait se satisfaire de la situation. Alors qu’au fond, aucun n’était heureux.

Et Futaba ? Elle a avancé, oui. Elle n’a pas attendu Kô et a vécu d’autres expériences. Elle a grandi, elle aussi, et peut maintenant affronter ses sentiments. Elle se sentira coupable. Elle vivra avec ça.

Tôma aussi vivra avec ça. Il ne regrette rien et chérit cet amour (comme c’est beau !) (viens là, mon pitchounou !). Jusqu’au bout, il reste classe et élégant : un amour de bishi !

 

Du côté des amis aussi, le changement est là : Kominato plonge dans le précipite et espère que Murao le rattrapera. Son Tanaka de professeur prend, lui aussi, une grave décision.

Pas de changement pour Makita, en revanche. Elle nage dans l’océan de l’amour, avec son grand keumé Uchimiya ! Ils sont vraiment à fond côté love, tous les deux.

La phrase gênante lue dans le manga

Uchimiya : « Est-ce que je prends bien soin de toi, Makita ?  J’arrive bien à te transmettre mon amour ? »

Sérieux, mec. La gêne du siècle, quoi. C’est aussi ça, Blue Spring Ride. Ils parlent d’amour normal, au lever, dans la cour de récré, les couloirs, partout, on dirait qu’ils n’ont que ça dans la tête, ces excités ! Et l’amour romantique, en plus ! L’amour qui bave et qui lèche les nuques des gens, (Futaba aime lécher Kô, oui u_u) l’amour qui met des mains là où on fait pipi (Futaba la récidiviste aime malaxer la chose de Tôma, oui !)

Bah, je suis jalouse. Vilaine Mikki, va pourrir dans ta grotte !

Blue Spring Ride, c’est fini ! Une fin très douce, à l’image du manga et des beaux dessins de Sakisaka sensei.

J’espère que tu apprécieras le manga autant que moi !

L’info en plus !

Io Sakisaka a sorti un nouveau manga, déjà édité en France ! Love, be loved Leave, be left. L’histoire a l’air toute choupette ! J’en parle dans le Manga no preview 9 !


Titre japonais :アオハライド (Ao haru raido) | Titre français : Blue Spring Ride

Autrice : Io SAKISAKA

Série finie en 13 tomes en France et au Japon

Editeur japonais : Shueisha, 2011 | Editeur français : Kana, 2013

Genre : romance, romance encore, amour à l’école, tranche de vie, shôjo

A lire dès 12 ans !

Publicités

A toi d'jouer è_é !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s