Your lie in April tome 9

« Et si on mourait ensemble ? »

Shigatsu ha kimi no uso © Naoshi Arakawa / 2011 / Kodansha Ltd.

Shigatsu ha kimi no uso © Naoshi Arakawa / 2011 / Kodansha Ltd.

Précédemment dans Your lie in april

 

Kosei décide de participer à la fête du collège de la tempétueuse Nagi. Pourquoi gâcher son précieux temps de pianiste ? Il devrait se préoccuper de son piano, les concours, la vie d’artiste ! Il peut le faire, lui. Pas Kaori.

La jeune fille a perdu sa joie. Elle pose à Kosei des questions étranges, et il lui semble voir sa mère, là-bas, aux portes de la mort. Comment lui redonner espoir ?

Rendez-vous pris à la fête du collège. La technologie a du bon. Un téléphone portable relira les deux artistes.

« Si ça se trouve, la musique est peut-être même plus puissante que les mots. »

Nagi est anxieuse. Derrière son fort caractère, la jolie demoiselle tremble. Elle les entend, ces méchantes rumeurs. Les autres la jugent superficielle et hautaine ; ils ne voient pas la pianiste en elle. Nagi jalouse Kosei. Arrivera t-elle, un jour, à s’exprimer aussi bien que lui ?

Si elle savait ! Le petit prodige du piano tâtonne, lui aussi. Il essaie, s’arrête, revient en arrière, avance dans le noir. Les couleurs apparaissent petit à petit, et l’univers renaît.

C’est la fête de l’école. Nagi et Kosei vont jouer, ensemble.

La magie opère. Tous reprennent espoir. Nagi découvre, en jouant, son propre univers, son monde chatoyant et coloré. Kaori les voit aussi, ces jolies couleurs. Et même les rivaux d’hier s’enthousiasment. Le bonheur renaît.

 

Les tomes passent, je me répète : Your lie in april est une très belle histoire. Le bonheur est là, doux et discret. Et la musique est là, elle aussi, majestueuse, puissante, chatoyante, troublante, avec de jolis sons comme une caresse, des gerberas et des tournesols. L’on suit l’évolution des personnages, tous plus touchants les uns que les autres. Un très beau manga.


Titre japonais : 四月は君の嘘 [higatsu wa kimi no uso] | Titre français : Your Lie in April

Auteur : Naoshi Arakawa

Série finie en 11 tomes, 9 tomes parus en France

Editeur japonais : Kôdensha, 2011 | Editeur français : Ki-oon, 2015

Genre : tranche de vie, école, musique, romance

A lire dès 12 ans !

 

 

Publicités

A toi d'jouer è_é !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s