Skip Beat ! tome 37

Avant, j’avais si peu de moyens que j’étais à la ramasse dans mes collections manga. Je faisais d’ailleurs très peu de collections. Aujourd’hui, je suis toujours en galère financière, mais j’ai quelques pistoles, qui me permettent de me relaxer les yeux sur les bishi de Kiss Him, Not Me, ou de trembler pour la survie de Yato, ou encore, de mater allégrement mon petit Satsuki, en attandant la suite de Skip Beat !

Skip Beat! © Yoshiki Nakamura 2002 / Hakusensha, Inc.

Skip Beat! © Yoshiki Nakamura 2002 / Hakusensha, Inc.

C’est bien, d’attendre. Le mieux, c’est d’attendre et ne rien faire. Et si l’argent rentre quand même, c’est encore mieux ! Et si l’argent rentre AVEC REN, alors là, je bondis, je m’émeus, je fonds !! Eh oui, je suis une fujoshi vénale ! Vite, presse donc la pulpe de ton doigt Crésus sur ta souris pactole !

Précédemment dans Skip Beat !

Chiori a définitivement changé ! Fini les complots et les complexes. Elle fera ses débuts de comique, et prouvera qu’elle est bel et bien une grande actrice. Kyôko la soutient… Mais n’est-ce pas plutôt elle qui aurait besoin d’aide ?

La jeune héroïne retrouve sa mère, Saena Mogami. C’est une brillante avocate, qui intervient à la télévision en remplacement d’un collègue. Froide, indifférente, elle ignore complètement sa fille.

Kyôko sourit. Elle a l’habitude. Depuis le temps, elle s’est construit une carapace ! Devant les inquiétudes de Kanae, l’adolescente rit.

Mais le soir, chez les Daruma, la tristesse vient brusquement l’envahir. La tristesse, et l’horrible sentiment de n’être rien. La pierre de Corn pourra t-elle la sauver ?

 

Oh ! Ren ! Tu n’apparais que trop peu, dans ce tome ! Mais tes apparitions sont flamboyantes ! Shô, par contre… Va péter en buvant du lait périmé ! Ce type me saoule. Il a toujours des réactions inappropriées. OK, depuis quelques temps, il semble vouloir se racheter un cœur. J’espère que Kyôko n’oubliera pas comment il l’a traitée ! Faut pas non plus déconner, en revenant en mode prince de la nuit !

J’ai cette impression, depuis quelques tomes : Nakamura sensei nous fait languir. Ça se confirme avec ce tome 37. Les dialogues sont parfois… un peu lourds. Les personnages font de longues phrases pour ne rien dire ou, pire, pour dire la même chose.

Que moi, je fasse ça sur mon blog, ça passe, car je ne suis personne. Mais Skip Beat ! Non, non, faut que ça avance. Je veux LE DOSS ! Je veux que ça bouge du côté de Kyôko et Ren ! Je pense qu’il est définitivement temps que ces deux-là avances. 37 tomes, c’est long, pour des préliminaires (roh, ça va hein ! Je reste correcte u_u).

La fin du tome est un petit bijou, qui augure de belles choses pour la suite n_n. Toi aussi, jette-toi sur Skip Beat !


Titre japonais : スキップ・ビート! [sukippu beeto !] | Titre français : Skip Beat !

Autrice : Yoshiki NAKAMURA

Série en cours : 37 tomes sortis en France, 38 Japon

Editeur japonais : Hakusensha, 2002 | Editeur français : Casterman, 2008

Genre : enfer du showbiz, vengeance forever, nekketsu, shôjo, comédie, love me !

A lire dès 12 ans !

Publicités

A toi d'jouer è_é !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s