Brainstorm’ Seduction tome 4

J’ai fêté mes un an. Je pense qu’il est temps de revenir sur certaines choses.

Je ne cesse de m’affubler de tous les noms : meurtrière du bien culturel, tête de calamar fondu, vicelarde du futur, fesses de crocodile etc.

Je pense tout de même avoir quelques principes sympathiques.

Au moins un.

L’honnêteté.

Diantre ! Je suis coupable, je le reconnais ! S’il y avait une prison pour les raclures de mon genre, le monde s’en porterait mieux. Enfin, je ne fais qu’appliquer les recettes de votre monde à vous, les terriens. Sur ma planète, no embrouilles.

ô, indécise Ichiko ~~ NONAI POISON BERRY © 2009 Setona Mizushiro / SHUEISHA Inc.

ô, indécise Ichiko ~~ NONAI POISON BERRY © 2009 Setona Mizushiro / Shûeisha Inc.

Malheureuse terrienne, Ichiko n’hésite pas à tremper dans le vomi pour être heureuse. Et elle pourlèche, l’audacieuse. C’est la première fois que j’utilise ce mot : « pourlécher ». Tu t’imagines, pourlécher du vomi, avec ta petite langue coupable ? Et tu vomirais encore dans tes régurgitations, c’est pour le bain ou la piscine, te voilà noyé(e) dans ton liquide.

C’est dégueulasse.

Bon appétit, si tu es en train de manger !

Précédemment dans Brainstorm’ seduction

OCHI : « S’il te plaît, sors avec moi en vue d’un mariage »

ICHIKO : « Ou…i ! »

OCHI : « J’espère qu’on s’entendra bien. »

ICHIKO : « Euh… Oui… Je l’espère aussi… »

Ça, c’était à la fin du tome 3. Existe-t-il façon plus banale de sortir avec quelqu’un ?

 

NONAI POISON BERRY © 2009 Setona Mizushiro / SHUEISHA Inc.

NONAI POISON BERRY © 2009 Setona Mizushiro / SHUEISHA Inc.

Ichiko ne tiendra pas, c’est évident. Non ? Le Comité central délibère, Raison ne contrôle rien, comme d’habitude. Aucune solution ne vient dans leur esprit. Juste une brume tenace.

L’on ne sait si elle se laisse bercer par le calme plat d’Ochi, en tout cas, la jolie trentenaire a accepté sa proposition. La voici en voiture, avec l’éditeur, sur la route du bonheur… Euh, pas pour tout de suite. Là maintenant, ils se rendent à Numazu, chez les parents d’Ochi. Il ne faut pas laisser traîner les choses, comme dit l’éditeur. A-t-il peur que les non-sentiments d’Ichiko deviennent encore plus grands ? Et elle, que pense t-elle réellement, derrière ses « oui oui » ?

Il est drôle, pourtant. Cette visite manquée chez les parents nous permet de découvrir un autre Ochi. Autre ? Non, il n’a pas changé. Derrière les lunettes rigides se cache un homme sympathique, drôle malgré lui. La scène au restaurant m’a fait rire ! Il est mignon, ce grand binoclard. Cela suffira t-il, pour notre écrivaine indécise ?

Pauvre Ochi ! Il voulait faire une surprise à ses parents et ne les avait pas prévenus de sa visite. Hélas, les parents aussi ont une vie : ils sont en vacances. Tant pis pour les plans du bigleux. Ce n’est que partie remise. « Oui oui ».

« Oui oui » est une menteuse. Mais elle l’ignore encore. Plus tard, elle dira qu’elle ne savait pas. Elle était certaine d’avoir mis les choses au point avec l’autre, l’insaisissable Saotome. C’est ça, oui. Ce n’est pas de sa faute. « Oui oui ».

Pauvre Ochi !

 

A mesure que je tournais les pages, un malaise s’installait. Quelque chose comme une envie de vomir. Ichiko et Saotome me donnent la nausée. La première se complait dans le mensonge pour étreindre son petit bonheur. Le second se roule dans une colère méprisante pour cacher ses complexes. Bande de crasseux.

Et alors ? Ce qu’il y a de génial chez Mizushiro sensei, c’est qu’elle montre les gens nus. Oui, oui. Je trouve toujours ses manga « crus ». Les personnages sont mis à nu, montrent leurs tourments, leurs interrogations. Mizushiro ne les préserve pas, au contraire ! Impossible, alors, de simplement les détester. C’est trop facile, ça ne veut rien dire. Je les comprends. Ichiko, Saotome, Ochi. Et mon attachement se porte brutalement sur le troisième, alors qu’hier encore, je le trouvais insipide. Je suis peut-être condamnable, moi aussi. Certains sentiments ne se verraient-ils qu’une fois la personne meurtrie ?

La réponse dans le dernier tome…


Titre japonais : 脳内ポイズンベリー (Nônai poison berry) | Titre français : Brainstorm’ Seduction

Auteure : MIZUSHIRO Setona

Série finie en 5 tomes au Japon, 4 parus en France

Editeur japonais : Shûeisha, 2009 | Editeur français : Kaze, 2015

Genre : romance, tranche de vie, josei, joies et frustrations du célibat, #c’est compliqué

A saisir dès 14 ans, d’une main ferme et décidée !

Publicités

A toi d'jouer è_é !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s