Mikki Forever Tanjoubi !! Le repas de fête

Tout à l’heure, j’étais bien fatiguée. Et j’avais faim. Cela a dû se voir, ma prose a perdu en qualité. Oh, tu peux le dire. L’article d’anniversaire était pourri. Pardon ? C’était comme d’habitude ?

Ah, je vais t’en sortir, moi, des « comme d’habitude » ! Viens donc, si tu as du courage, viens donc, que nous parlementions un instant !

Autour d’un bon plat, alors.

Le saka-saka de Madame Forever *o* un délice !

Le saka-saka de Madame Forever *o* un délice !

Lorsque je suis allée au Congo-Brazzaville, je m’extasiais comme une folle : du saka-saka !! Les membres de la famille Forever me lançaient des regards cyniques et moqueurs. Si pour moi, c’est un plat de fête, chez les Forever du Congo-Brazza, le saka-saka est un plat quotidien ! Ils en auraient presque marre (citation d’un de mes frères Forever !!). J’ouvre des yeux ronds, et le ventre avec, je mange toutes leurs parts !!

A table !!

Le saka-saka (en mounkoutouba) (je sais même pas comment si je l’ai bien écrit, quelle honte !), ou pondu (en lingaga), ou encore ngakouo (en téké, orthographe certifiée imagination mikkiste) (mais ça se prononce comme ça, je vous l’écris en phonétique !) est un magnifique, sublime, merveilleux plat originaire d’Afrique centrale.

Il est, notamment, très prisé au Congo-Brazzaville.

Mélange de feuilles de manioc pilées/mixées, oignons, poisson fumé… le saka-saka est un vrai délice *o*. La recette peut légèrement changer selon les familles (ça se dit, ça ?). Chez les Forever, on ajoute du chou. On peut aussi mettre des aubergines, par exemple. En accompagnement, on propose du manioc, du riz, de la semoule, des bananes plantain…

Pour ce déjeuner, je me suis pliée, pour vous, à un test avec ces quatre « accompagnateurs », n’est-ce pas. Je sais, mon professionnalisme me perdra u_u.

 

LA SEMOULE

Je la prépare depuis des années, sans éprouver le besoin d’en manger. Message spécial pour les filles Noires : sans doute vous a-t-on appris à préparer la semoule (répondez, me laissez pas seule !). La semoule fait un peu partie du « passage obligé ». C’est comme apprendre à préparer les pâtes ou le riz u_u.

Message pour toutes les filles : vos parents vous ont-ils poussée à cuisiner « parce que » ?

Comme je suis une révolutionnaire, j’ai poussé mon frère Forever à préparer, lui aussi, la semoule, et à cuisiner tout court è_é. Non mais oh !

Message pour tous les mecs : j’espère que vous aussi, vous cuisinez è_é.

Quel goût a la semoule ? Hum… Pour moi, elle n’en a pas. Monsieur Forever mon père en est fan. Le reste de la famille inspecte la mixture d’un air dubitatif. Mélange de semoule de blé (moyenne !) et de fécule, la semoule se prépare très facilement. Il suffit de verser la semoule dans de l’eau bouillante en remuant. Lorsque la semoule gonfle, on ajoute la fécule, et on tourne. Enfin, on se bagarre avec la boule ! C’est dur, ce truc. Plus on ajoute de la fécule, plus le mélange durcit. A nous de doser pour avoir la consistance désirée. Certains l’aiment bien dure. D’autres la préfèrent molle.

Je te vois pourlécher ton index pervers. Ne va pas mettre tes fantasmes dans mes plats traditionnels, de grâce !

 

Au fait, on prononce « sémoule », et non « smoule » ou « semoule ». La semoule, c’est les petits grains. La « sémoule », c’est la boulette beige. Ça m’a valu bien des tracas, cette histoire. Souviens-toi à l’école primaire ! L’on indique « sémoule » au menu, j’imagine que l’on va servir ce que vous savez, on m’amène une assiette de couscous, je ne comprends rien !

En France, quand on dit « semoule », on pense à « couscous », alors… La vie est pleine d’enseignements. Ah, les petits bonheurs culturels ~ c’est meilleur en multicolore ^o^ !

 

LE MANIOC

Forever mon frère trouve son odeur trop forte, son goût, trop prononcé. Moi, je l’aime, le manioc. C’est bon, c’est génial ! Le meilleur est celui de grand-mère Forever. J’en ai amené des kilos en rentrant en France. Malheureusement, je n’en ai plus @_@. J’aimerais retourner au Congo-Brazza rien que pour me manioc (pardon la famille u_u). Instabilité politique oblige (les élections approchent), j’attends. De toute façon, je n’ai pas les sous. Je n’ai pas même de vacances !

Si l’on peut le couper avec un couteau, je te conseille de faire l’expérience des doigts, c’est meilleur. Prends un morceau de manioc et utilise-le comme couteau, ramasse-nourriture, c’est génial !

Il existe différentes sortes de manioc.

Les « turbercules », sortes de longs bâtons ressemblant à du bois. Je suis allée chez mon épicier afro l’autre jour, j’aurais dû en acheter, tiens.

Les « bâtons de manioc », appelés aussi « chikwangue ». Ce sont ceux que confectionne avec amour et professionnalisme grand-mère Forever. Je n’écris pas ça pour les paillettes, chère Mamie ! Je sais comme la préparation est longue et épuisante.

Pensez plutôt : laisser tremper les tubercules, les nettoyer, retirer impuretés et filaments, pétrir jusqu’à l’obtention d’une pâte, laisser reposer plusieurs jours, retravailler la pâte, la cuire à la vapeur, confectionner les « bâtons » ou boudins, les envelopper dans des feuilles de bananier, cuire encore…

le manioc tout déshabillé

le manioc tout déshabillé : c’est lui, mon choupinou !

Moi, j’interviens pendant la phase d’enveloppage. Ah, il fallait me voir dans le boubou, j’étais si lente que grand-mère Forever et les tantes se moquaient. Même ma terrible petite-sœur me riait au nez. Elle est très moqueuse, celle-là !

 

LE RIZ

Bah, tu sais faire du riz, non ?

LES BANANES PLANTAIN

On vient d’en acheter (un peu) chez l’épicier afro. Vas-tu me croire ? Il n’en restait qu’une, ce midi. Je me suis dit : allez, mange-la avec le saka-saka. Et, alors que j’ouvrais ma bouche de requin, j’ai pensé : prends donc une photo, que le public découvre la banane plantain.

Trop affamée, je préférais engloutir la banane. Oh, désolée hein u_u.

Les bananes plantain sont plus grosses, longues et dures que les bananes. (Je te laisse à tes pensées de petit(e) pervers(e)). On les cuit pour les déguster. Deux préparations possibles :

A l’eau : il suffit de plonger les bananes plantains dans l’eau chaude. Ajoute un peu de sel pour renforcer l’effet sucré/salé (if you want u_u). C’est délicieux !

Dans l’huile : mamamiiia !! J’avoue, la version frite est la meilleure, sérieux, c’est WAHOU. Coupe des rondelles (en biseau, c’est plus swag), et fais-les dorer à l’huile.

 

Mon top pour accompagner le saka-saka :

1/Le manioc : depuis des années, il s’impose dans ma bouche comme l’aliment ultime !!

2/La banane plantain : j’ai redécouvert son onctuosité aujourd’hui. Elle apporte une agréable touche sucrée au plat >_<.

3/Le riz : avant, quand je n’avais pas de manioc, je me rabattais sur le riz. Maintenant que je redécouvre le bonheur de la banane plantain, je rétrograde le riz en troisième et dernière position n_n. Il reste un excellent accompagnateur, ceci dit !

Frère forever, par exemple, préfère le saka-saka avec du riz.

La semoule : je n’en parle même pas @_@. Pour moi c’est no way. Je laisse ça aux Papas Forever (j’en ai une fournée, ouais u_u).

 

La note très importante des Forever

Après avoir mangé le saka-saka, n’oublie pas de checker ta dentition dans un miroir. Il arrive que des morceaux de saka-saka viennent se coller sur tes dents sublimes.

Perso, ça ne m’arrive que très rarement. Je viens quand même du turfu.

 

J’espère que tu auras apprécié cet article culinaire. Cela fait un an que nous nous fréquentons, et tu ne connais pas même encore mes origines ! C’est un scandale ! C’est le Congo-Brazza mon pays d’origine, au fait. Au cas où tu n’as pas compris u_u. Namé je préfère l’écrire, sait-on jamais @_@. Oh, ça va, ne boude pas, je sais que tu as de la clairvoyance, de l’intelligence, ô, quels neurones musclés vois-je là ! C’est magnifique !

L’anniversaire de Mikki Forever continue ! A tout à l’heure ~

 

Publicités

A toi d'jouer è_é !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s