Your lie in April tomes 3 et 4

SHIGATSU WA KIMI NO USO © Naoshi Arakawa / 2011 / Kodansha Ltd.

SHIGATSU WA KIMI NO USO © Naoshi Arakawa / 2011 / Kodansha Ltd.

Faut-il briser les chaînes du passé ?

Question difficile, pour un adolescent. Déjà que les adultes galèrent…

Quand ceux qui vont ont fait souffrir sont les mêmes qui vous montrent le bonheur…

C’est vrai quoi, à part le piano, Kôsei n’a rien.

Doit-on vraiment poser la question ainsi ?

La dynamique Tsubaki n’a plus le même sourire. Etrange. Elle a pourtant quelqu’un à ses côté, maintenant. Elle a un mec ! ça rigole plus è_é ! Mais elle ne sourit plus comme avant… Kôsei ne l’a pas remarqué.

Deux tomes vibrants au rythme de la musique. Grâce à la pétillante Kaori, l’univers de Kôsei se colore petit à petit…

Précédemment dans Your Lie in April

 

Entraîné une nouvelle fois par la tornade Kaori, Kôsei répète sans relâche pour participer à la compétition nationale organisée par le journal Maiho.

Au programme : du Bach et du Chopin. Notre petit prodige pense échouer. Mine de rien, c’est compliqué, la pensée positive. Tu nous apprends, Kaori ?

La date du concours approche. Et l’angoisse, et l’excitation, et la peur, les réminiscences. Les mille yeux dans la salle, partout, les gens le regardent. Kôsei n’a pas beaucoup d’amis. A quel visage se raccrocher, dans cette

SHIGATSU WA KIMI NO USO © Naoshi Arakawa / 2011 / Kodansha Ltd.

SHIGATSU WA KIMI NO USO © Naoshi Arakawa / 2011 / Kodansha Ltd.

immense salle ? Ici, il n’a que des ennemis. Ou des admirateurs. Cela revient au même. Tout le petit monde musical tremble en apprenant la participation du jeune prodige. « Le métronome humain »  : pourquoi revient-il dans la course, celui-là ?

Takeshi Aiza et Emi Igawa, jeunes pianistes, jubilent à l’idée de combattre Kôsei. Auparavant, ils jouaient dans l’ombre du génie. Aujourd’hui, ils comptent bien prendre leur revanche, écraser le prétentieux bigleux.

S’ils savaient… ! Kôsei est complexé. Lorsqu’il parle, ses mots sont parfois mal interprétés. Aiza et Emi le prennent pour un arrogant. Eux aussi nourrissent des complexes, au fond. Dur, de survivre dans ce monde impitoyable, fait de compétitions et de désillusions. Le son du piano s’en trouve t-il altéré ?

Il a déjà la réponse, lui.

Elle est encore là-bas, à l’attendre près du piano. C’est le pire moment ! La compétition est âpre, la salle, remplie de gens aux mille yeux. Le concours Maiho est très important ! Dégage !

Ça va recommencer. Le trou noir. Le silence odieux ? Plus un son, plus rien. Juste elle.

 

Encore deux tomes saisissants ! C’est terrible. Qu’il est dur de vivre… Quand le passé revient constamment, c’est une boue dégueulasse, ça nous entraîne dans les abîmes.

C’est ça, que Kôsei rejette. Mais il faut bien regarder en arrière un jour. Regarder, comprendre un peu. Accepter que ça recommence. Comprendre pourquoi.

Ce n’est cependant pas une bataille avec le piano. Lui, il est pur. C’est son allié.


Titre japonais : 四月は君の嘘 (shigatsu wa kimi no uso) | Titre français : Your lie in April

Auteur : ARAKAWA Naoshi

Série finie en 11 tomes parus au Japon, 7 parus en France

Editeur japonais : Kôdensha, 2011 | Editeur français : Ki-oon, 2015

Genre : musique, école, romance, comédie, la vie en multicolore, c’est chic

A lire dès 12 ans, en criant « Born to be free !! »

Publicités

A toi d'jouer è_é !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s