Kiss Him, Not Me ! tome 1

Le retour de Madame Fujoshi !!

Le retour de Madame Fujoshi !!

Lorsque j’ai appris la sortie d’un nouveau manga sur les otaku, mon sang de cowboy spaghetti a bouilli dans mon corps de beau gosse du turfu. Vous le savez (ou pas) (je fais genre on se connaît), je nourris un intérêt féroce pour les histoires d’otaku, neet, et autres nolife.

Ça a commencé dès Genshiken, narrant le quotidien d’un groupe d’étudiants bizarres et attachants. Quel ne fut pas mon choc d’apprendre, en hiver 2015 (je suis lente, oui), que l’édition du manga avait été stoppée ! En France, il s’achève avec le tome 8 ; en réalité, le titre compte 18 tomes ! Mon cher éditeur Kurokawa, y a-t-il une chance pour que vous repreniez la licence un jour ?

Autre titre à haute dose en otakeries : Princess jellyfish, ou le combat épique d’un gang de filles pourries dans l’enfer de la fanfreluche.

Et donc : KISS HIM, NOT ME. Je l’ai présenté comme un titre à suivre, en 2016. Je l’ai acheté avec mes petites mains, oh, c’était beau à voir ! Bigarreau sur la forêt noire : l’héroïne, Kae Serinuma, est une fujoshi. Que demande le peuple ? Lisons, décryptons !

 

I LOVE FUJOSHI

Kae Serinuma est une lycéenne ordinaire. Quoique. Elle fantasme dès qu’elle voit deux beaux gosses ensemble. Ses camarades l’ignorent et en font les frais tous les jours. Le sportif Igarashi dispute un match de volley avec le cynique Nanashima ? Quoi de plus naturel d’imaginer, dans leur étreinte virile, n’est-ce pas, les prémices d’un amour torride, ah, le ballon brûle !! Allez, plus près, collez-vous avec la passion de l’amuuur, quel spectacle ! C’est mieux qu’une forêt noire, ça. Et l’attentionné Shinomiya, pourquoi ne soignerait-il pas les blessures du blasé Mutsumi ? Serinuma fantasme à mort. Elle n’imagine pas une seconde être la copine d’un de ses bishi ; à cause de son apparence peut-être ? Négligée, la jeune fille ronde ne se préoccupe de rien. Que du bishi, du boy’s love !

Chez elle, c’est encore pire : elle s’enferme avec Shion, le héros de l’anime BL Mirage saga. Sauf que Shion… MEURT.

Kiss Him, not me ! © JUNKO / 2013 KODANSHA LTD.

Kiss Him, not me ! © JUNKO / 2013 Kodansha ltd.

IL MEURT, tu te rends compte ! Fini, terminado, plus de Shion ! Serinuma s’enferme plusieurs jours dans sa chambre, refusant de s’alimenter.

Sérieux, sœur, je te comprends : quand Oscar est… et André… et Kenshin … et Spike… et Gankutsuou… et d’Eon… !! Sérieux !! La vie n’avait plus de sens for me u_u.

Il faut tout de même revivre, un jour, aller au lycée, tout ça… L’otakette finit donc par sortir de sa chambre… Diantre ! Transformation physique ! La fujoshi a fondu, fondu ! Ses yeux se sont agrandis, se sont pourvus en cils, et la poitrine a bondi, la taille s’est marquée, un physique en 8, tant qu’à faire, des jambes de malade etc.

Et c’est cette petite bombe qui revient au lycée… pour le plus grand bonheur des quatre bellâtres ! Mais l’héroïne, elle, est restée la même à l’intérieur : 100% fujoshi !

 

OH MY BISHI

Attention, je vais être violente.

Ce qui m’a énervée, dès le départ, c’est le pitch de la grosse otaku qui devient une bombasse. Ou plutôt : pourquoi TOUJOURS présenter les ronds de cette manière ? Moches, sans sel ni poivre, dégueulasses, qui se laissent insulter. Sans déc : Serinuma n’a pas d’yeux, au début. RIEN, keudalle. Après son amaigrissement spectaculaire, elle a des mirettes immenses. Des seins de ouf. WTF quoi.

Surtout, elle gère très bien la chose : petits shorts et tout, la fille se pose pas de questions, ça va, tu les mates bien tes nouvelles cuissettes ? Vas-y, rends-les din-din-din-din-dingues dans ton poom poom short è_é (qui se souvient de Nuttea ?).

C’est vraiment dommage de toujours montrer cette même image du « gros drôle » « gros has been » « gros qui mange trop» « gros loser » , c’est nul ! J’ai hâte de comparer avec le manga « Telle que tu es » (la chronique arrive !!) (ce manga est troooop chou >_< !).

A part ça ? Serinuma est une héroïne classique de shôjo romantique. Elle manque de fun. Il n’y a guère que son côté fujoshi qui amène un peu de piment. Faut pas croire, on peut rendre fun des persos aussi inintéressants que des fans de méduses !

Restons positifs ! Le premier tome, c’est la mise en bouche, l’apéro, la rondelle d’andouillette. Eh, j’en ai jamais mangé quoi ! Qui en a mangé ? Je suis certaine que par la suite, l’otaku qui bouillonne en Serinuma lui fera vivre des situations abracadabrantesques ! Sérieux, la chance de la meuf : 4 bishi only for you ! De quoi nourrir plein de fics yaoi @_@. A quand une chronique sur le Boy’s love, tiens…?

 

Bon départ pour Kiss Him, not me ! Je suis sûre que Serinuma deviendra plus funky, en mode lose (qui me comprend ?) J’attends aussi beaucoup du quatuor bishique è_é owiii je veux voir des situations propices à tous les délires fujoshiques !

PROCHAINEMENT DANS KISS HIM, NOT ME

Tome 2 | Tome 3


Titre japonais : 私がモテてどうすんだ [Watashi ga motete dô sunda]

Titre français : Kiss Him, Not Me !

 Auteure : JUNKO

Série en cours : 2 tomes sortis en France, 8 au Japon

Edition japonaise : Kodansha, 2013 | Edition française : Tonkam, 2016

Genre : fujoshi, école, tranche de vie, comédie, romance, shôjo

A reluquer dès 12 ans, pour mieux comprendre les cours d’SVT

 

Publicités

A toi d'jouer è_é !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s