Gwendoline tome 1

Elle a / deux grands yeux grand ouverts sur la vie / Elle a / un cœur toujours ouvert qui dit oui / Elle est / toujours prête à sourire aux amis / C’est un mélange de volonté / et de générosité […] Suis ton rêve Gwendoline (x2) / car un jour tu le sais bien / tu trouveras ta vérité en chemin…

Lorsque j’étais plus jeune, Madame Forever me confectionnait les mêmes couettes que Gwendoline. Eh oui, Madame ma mère est une reine, je suis une princesse ! Une Lady *gonflement des trois narines*. C’était avant que la guerre ne ruine la prospérité skoolite. Obligés de fuir notre royaume, nous échouâmes sur la planète Terre bourrée de pesticides et de produits Monsanto. Mais ça, c’est une autre histoire…

Gwendoline, dans l'anime : elle est chou !!

Gwendoline, dans l’anime : elle est chou !! Moi aussi, j’étais comme ça, à l’époque u_u : un crime de *mignonnerie*

Les couettes m’allaient si bien ! Et les robes aussi, des vraies robes de petite Lady ! Aujourd’hui, que reste t-il de cette époque ?

Lorsque j’appris qu’Isan manga éditait Gwendoline, je me suis jetée dessus. J’avais déjà sauté sur les DVD. O Gwendoline, la magie des temps anciens opère t-elle toujours ?

Bien entendu *gonflement des trois narines* !

Une vraie Lady est éternelle. Gwendoline, c’est pour la vie.

 

J’aime la finesse du trait de l’époque. Yôko Hanabusa nous offre des visages charmants, avec leurs grands yeux remplis d’espoir. Et pourtant… !

Gwendoline vivait au Japon, avec sa mère et ses grands-parents. Son père ? Un beau vicomte anglais, sa mère lui en parle souvent. Oh, mais elle va le voir, enfin ! En route pour l’Angleterre ! N’est-ce pas, Maman ?

L’histoire bascule rapidement dans le drame. Un accident de voiture. L’Angleterre, tout de même. Le Vicomte de Marble, son père. Annie, sa demi-sœur. Et Maman ? Personne ne trouve les mots pour expliquer à Gwendoline. L’enfant insiste, réclame sa mère, la maison des Marble est trop grande, sa nouvelle vie n’a pas de sens, sans sa maman. Agacée, la froide Annie lui crache l’horrible vérité.

 

LADY!! © Yoko HANABUSA / 1986 / Akita Shoten

LADY!! © Yoko HANABUSA / 1986 / Akita Shoten

Pauvre petite fille jetée dans le monde des adultes compliqués. Sa demi-sœur ne l’aime pas. Son père n’est jamais là. Et il a la curieuse idée, pour combler son absence, d’épouser la Baronne de Wibbery, femme méprisante et hautaine. Elle n’aime pas Gwendoline et promet de la chasser de sa future demeure. Elle n’aime pas Annie. Elle n’aime personne, hormis ses deux horribles enfants. Qui n’aiment personne.

Et encore, il faut rajouter le père du Vicomte, le massif Duc de Marble. Non, Gwendoline n’est pas sa petite-fille. Il n’a jamais approuvé l’union de son fils avec cette femme Japonaise. Tant pis pour l’enfant.

Tant pis pour les autres, oui ! Notre petite Lady les bat sur leur propre territoire. Sa grande-sœur, Annie, est vite désarmée : comment ne pas aimer Gwendoline et son joli sourire ? La jeune héroïne peut aussi compter sur les amis d’Annie, Arthur et Edward, avec qui elle passe de précieux moments. Auprès d’eux, elle oublie le temps, découvre les chevaux. Eux aussi deviendront ses amis.

Las, le sourire ne suffit pas toujours. Les machinations de la Baronne portent leur fruit. Gwendoline préfère se sacrifier pour le bonheur de son père et d’Annie. Un nouveau départ, une nouvelle séparation, et le temps qui passe… Gwendoline retrouvera t-elle les siens, un jour ?

 

Mais oui, la magie est toujours là ! On souhaite voir la jolie jeune fille s’épanouir, retrouver sa famille, le bonheur, enfin ! Je vais me faire des couettes, moi.

Isan manga nous offre une superbe édition. Le manga est beau. Fini en 6 tomes, il fera la fierté de votre bibliothèque, oui ! Couvertures rigides, dégradés de jolis roses (et pourtant, je n’aime pas cette couleur u_u)… Je n’avais pas fait attention au prix, en l’achetant. J’ai l’air de faire ma riche, mais je suis pauvre, croyez-moi u_u. Et donc, le prix : 29,90€.

Vous trouvez cela cher ?

Si l’on raisonne en mode « rapport qualité/prix » : 448p/tome = un peu plus de deux manga.

1 manga = environ 8-10€

Si on prend la fourchette haute : 10×2 = 20€ (yeah !!)

Les Gwendoline sont à 29,90. Ça peut s’expliquer par le format deluxe + contraintes structurelles (droits d’auteur, tirage, impression etc.) Je me la joue agrégée en maths et j’aime ça.

 

Si l’on raisonne en mode « soutenons les éditeurs ! » : sérieux, c’est galère de sortir un manga. On en chie pour te divertir. Crois pas que tu vas continuer à lire gratos en bouffant tes chips périmées. Toi aussi, paie u_u.

Retrouve une version beaucoup plus classe de la chronique en cliquant ici, d’un mouvement souple de ton index gracieux.


 

Titre japonais : レディ!! (Lady !!) | Titre français : Gwendoline

Auteure : HANABUSA Yôko

Série finie en 6 tomes – 1 tome sorti en France

Editeur japonais : Akita Shoten, 1986 | Editeur français : Isan manga, 2015

Genre : drame, romance

A lire dès 10 ans, en rêvant des jours heureux

 

Publicités

2 réflexions sur “Gwendoline tome 1

A toi d'jouer è_é !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s