Daytime shooting star tome 5

J’ai un aveu à vous faire. J’ai toujours des trucs à dire, et c’est pas intéressant.

Mais là ! C’est gravissime. Je vous fais la tête du gravissime. Et puis non. Vous risquez d’avoir peur.

mikki_kawaii_02

Oh, mon Satsuki >_< !

Je suis amoureuse du prof !! J’aime Satsuki Shishio.

L’ai-je déjà écrit ? Je me répète et je le crie, je l’aime, I love you, ma chaussette est ta chaussette è_é !

Namé le mec quoi >_< ! Drôle, sympa, un poil moqueur, mignon, et les lunettes, et la haircut ! J’encourage les relations condamnables, je suis comme ça, go go Suzume !!

Nous les avons quittés juste avant la fête de l’école. Shishio est bizarre depuis quelques temps. Il ne fait plus très prof. Sous les déguisements de la fête, les corps chauffent…

Précédemment dans Daytime shooting star

Pourquoi j’aime Satsuki Shishio ?

Il porte bien les lunettes

Il a une densité capillaire intéressante (bon, il s’est coupé les cheveux ; je préférais avant^^’)

Il a un grain de beauté rare (sur la nuque ! C’est charmant ! Moi, j’ai une grosse cicatrice boursoufflée à la place @_@) (je suis une warrior, je plaisantais pas)

Il trouve des surnoms ringards et mignons

Il est cool

Il s’habille bien (je kiffe son mode relax)

Il porte bien les bonnets

Il est prof. J’aime bien les profs, moi. Les profs comme Shishio seulement. Shishio seulement !! Mikki Shishio, ça sonne bien *délire* Mikkiiii Shishioooo it’s me è_é *n’a plus honte de rien*

HIRUKANA NO RYUSEI © Mika YAMAMORI / 2011 / Shûeisha

HIRUKANA NO RYUSEI © Mika YAMAMORI / 2011 / Shûeisha *MON Satsuki est trop beau*

Mamura fait un ravage dans son costume de serveur. Suzume et ses copines, cosplayées en soubrettes, font aussi leur petit effet. La fête de l’école sera certainement un succès.

Pas pour Yuyuka, alors. La fière adolescente a de plus en plus de mal à contenir ses sentiments. Et elle doit jouer Juliette, en plus ! Avec le playboy bizarre en guise de Roméo ! Mais il semble la comprendre, lui… Yuyuka ne voit toujours que Mamura. Est-ce cette fête de l’école qui la galvanise ? Elle se décide, enfin, à lui parler vraiment. Comment Mamura réagira t-il ?

S’il y en a un qui ne réagit plus du tout, c’est le prof. Ou plutôt, il réagit en mode destroy : Satsuki fait n’importe quoi ! C’est encore pire que dans le tome 4 ! Le rencard à l’aquarium ne lui suffit plus, hé bien, c’est un homme, voyez-vous ! N’imaginez pas des trucs trop hard non plus. On reste dans un lycée.

Elle lui a dit qu’il était son étoile filante. Mais lui aussi, il commence à en voir aussi. En plein jour.

 

C’est si CHOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOU !!

Mais je crains la chute, je la crains, oh oui, je t’en supplie, Yamamori sensei, ne me trahit pas, on s’en fout du qu’en dira t-on, je veux du romanesque, je veux de l’amour, eh oui, c’est comme ça, je ne te demande pas du hard, on versera dans le platonique jusqu’à ce qu’elle quitte le lycée, et alors, quoi, va-t-on le renvoyer, on s’en fout, c’est l’amour, c’est Satsuki, son prénom est beau, je suis amoureuse (pardon, Mike u_u) !!

Ce manga est génial.

Daytime shooting star s’impose comme l’une de mes plus belles découvertes de 2015. Un sans fautes pour l’instant. J’use et j’abuse d’éloges, je suis comme ça, j’ai beaucoup d’amour à donner. J’ai déjà relu chaque tome 2 fois (sauf le 5) (lu hier, dimanche 31 janvier 2016 !! ô mon Satsuki !)

Mais j’ai peur, je tremble ! Je redoute une chute à la No longer heroine. Faudra que je parle de cette escroquerie, d’ailleurs. Heureusement que j’ai acheté toute la collection en occaz.

Satsukiiiiiiiiiiiiiiii !!

 

Yamamori sensei nous offre une très belle histoire courte en fin de tome (l’héroïne est trop chou). Je suis amoureuse de son trait, frais et pop !

Ah… vivement le tome 6 (le 4 mars 2016) ! Je tremble, je suis écorchée de partout, qui va m’épouser, au secours, dans le tome 4, Satsuki avait pourtant dit de faire attention >_< !


Titre japonais : ひるなかの流星 (Hirunaka no ryûsei) | Titre français : Daytime shooting star

Auteure : YAMAMORI Mika

Edition japonaise : Shûeisha, 2011 | Edition française : Kana, 2015

Série finie en 13 tomes au Japon, 5 parus en France

Genre : romance, école, bishi, tranche de vie avec de l’humour pour les épices

A lire dès 12 ans

Publicités

A toi d'jouer è_é !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s