Emma tome 3

Retour à Haworth.

Mais plus rien ne sera comme avant. Ils se sont retrouvés. Tout le monde le sait. Que dira t-on ? Rien de bon, rien de bon. Faut-il fuir encore ? Pour aller où ? Ils se sont retrouvés…

Retrouvailles et révélations, dans ce troisième tome d’Emma. De nouvelles épreuves, de nouveaux barrages. On l’avait dit. Personne ne veut d’eux.

EMMA © 2002 Kaoru Mori / ENTERBRAIN

EMMA © 2002 Kaoru Mori / ENTERBRAIN

 

 

Précédemment dans Emma.

Ce troisième tome est, encore une fois, exceptionnel. Le trait de Kaoru Mori sert à merveille cette histoire. Tout est dans la finesse, le détail, une rencontre, un son, un mot, un regard, tout prend une coloration mélancolique ou touchante. Je reste de longues minutes, admirative, je lance des « oh ! », transportée avec eux. Ce manga est beau.

Mori sensei maîtrise à merveille ces ruptures, dans l’intrigue. Ruptures qui donnent plus de relief encore aux personnages, qui les rendent plus humains. Avec ce troisième tome, on comprend mieux Richard Jones. Le père de famille, vu comme fermé et autoritaire, nous dévoile son intimité, ses jeunes années, sa rencontre avec Aurélia, sa future femme. Ce qu’il y a de terrible dans cette dictature du rang social, c’est qu’il y a, dans un même rang, des plus élevés, des nobles et des parvenus. Il y a les riches et les riches, les riches plus que d’autres, les parvenus, la crasse des aristocrates. Richard est méprisé. Il n’est pas noble, lui. Il est riche, et après ? On imagine sa colère contenue – il a l’air fier et détaché. Il faut s’attarder sur les premières pages du manga, cette réception, ces refus répétés. C’est dur, de se faire rejeter ! Il persévère pourtant, avec une sorte de lassitude. Il n’a pas le choix. Il rencontre Aurélia… Mais encore, ça ne va pas. Ça ne va jamais, pour la haute société. Il n’y a pas de place pour les humeurs, la fragilité est à laisser chez soi, il faut être rude et combattre, surtout dans les soirées mondaines. C’est un travail, que de paraître.

 

Ils se sont retrouvés. Et tout va mal, tout s’envenime. Impossible, pour Richard Jones, de reconnaître cette union. Impossible également pour les Campbell, qui verraient leur nom bafoué. La pauvre Eléanor apparaît comme sacrifiée. Elle ne comprend rien, elle est innocente. Elle est entraînée, malgré elle, dans ce tourbillon bizarre… Les frères et sœurs de William aussi. Personne ne comprend son choix. Ce n’est pas une amourette passagère, c’est bien là le drame ! L’homme est un égoïste qui ne se soucie que de ses petits plaisirs personnels. Il faut qu’il revienne sur terre, qu’il cesse de vivre dans le rêve. Qu’elle cesse de vivre près de lui, elle ? Tout s’envenime, dans ce troisième tome. On fomente des séparations. Vraiment définitives, cette fois.

Je vais me répéter : c’est parfait ! J’ai acheté toute la collection en une fois ! Ou plutôt, je possédais déjà le tome 3, et suis allée chez mon cher libraire acquérir le reste de la collection… Ce n’est qu’un mois plus tard que, m’approchant de ma collection… Tiens, il y a deux tomes à la couverture similaire… Ah, il est écrit « 3 » sur ces deux tomes… EEEH, ce sont les mêmes !! … Tant pis ! Pour Emma et mon cher libraire, je veux bien acheter double, triple même ! Cette fin de tome 3 soulève encore notre pauvre cœur. On trésaille avec Emma : que va t-elle devenir ?


Titre japonais : エマ (Emma) | Titre français : Emma

Kaoru Mori | 5 tomes (série finie)

Editeur japonais : Enterbrain, 2002 | Editeur français : Ki-oon collection Latitudes, 2012

Genre : historique, romance, critique sociale, seinen

A lire dès 14 ans, avec panache !

Publicités

A toi d'jouer è_é !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s