SummerJoshi ! Ces manga que tu regrettes d’avoir achetés

Parfois, tu achètes des trucs, et t’es content(e). Tant mieux. Hélas ! Le temps, ce petit sournois, te fait voir que oui, peut-être, ce jour là, tu t’es laissé(e) aller, tu as été gourmand(e) ou frivole. Tu t’es lâché(e), quoi !!

Alors alors, ces manga, fallait-il vraiment les acheter ?

Toi, tu es en sursis grâce à Hakkai (manga Saiyuki - Kazuya Minekura)

Toi, tu es en sursis grâce à Hakkai
(manga Saiyuki – Kazuya Minekura)

NO BRA

no_bra_tome_01C’était un jour où je devais avoir de l’argent à jeter. Je n’étais pas allée chez mon cher libraire, voilà pourquoi ! A l’époque, je rôdais comme un vagabond, j’allais offrir mes pistoles à n’importe qui, je n’étais pas fidèle, voilà ! On reconnaît l’infâme, la vile Fujoshi !

C’est ainsi qu’un inconnu qui vendait des livres me proposa No bra. Savais-je la signification du titre, à l’époque ? J’ai honte, je devais avoir des lacunes.

Et donc ? J’achète. Mon premier ecchi. Une histoire de garçon-fille qui mettra les nerfs de Masato à rude épreuve. Le pauvre étudiant voit débarquer une petite bombe : Yûki, sa nouvelle colocataire. Elle semble bien le connaître, et pour cause : « elle » est censée être « son » ami d’enfance…

Je surkiffe le prénom Yuki (= neige). Yûki (courage) ça passe aussi. Ça ne suffit pas à me faire aimer ce manga au dessin tremblant. Pardon Kenjiro Kawatsu ! (C’est l’auteur) C’est pas du tout mon truc, le ecchi. J’aurais au moins appris ça avec No bra. Par chance, un ami me les a échangés contre des Beck. Ou me les a rachetés, je ne sais plus. Non, il y avait bien des Beck dans le deal… Bref ! C’était ma première « vente/troc » manga ! Ma première et ma dernière. Je suis une horrible vendeuse. D’autant plus que je tatoue mes manga, les rendant ainsi invendables. J’y reviendrai (je l’ai déjà dit, mais pas encore fait) (je suis une menteuse).

No Bra | Kenjiro Kawatsu | série finie en 5 tomes (plus commercialisée) | ecchi | Taifu Comics

 

KIZUNA

j'ai préféré prendre une cover "réglo" u_u

j’ai préféré prendre une cover « réglo » u_u

Tant qu’à faire, autant continuer dans les trucs *hum hum* … Et puis, quelle est donc cette Madame Fujoshi qui ne parle pas de Boy’s love sur son blog ? Tu n’assumes pas, fille pourrie ? (je n’en lis plus, d’abord !!) Est-ce une raison ? Tu es la honte des fujo !!

C’était une amie qui m’avait prêté les 4 premiers tomes. Oui, j’ai plein d’amis (comment ça, je suis pauvre ?). A l’époque, j’étais encore adolescente, je baignais dans l’innocence (c’est toujours le cas u_u). Et voilà que je lis Kizuna ! La cover du tome 1 aurait dû m’alerter. Rien du tout ! J’étais très « bishi » à l’époque. Tant qu’il y en a un avec des traits féminins, moi, je prends !

C’est Ranmaru qui occupe ce poste. Il sort avec Kei, et c’est chaud ! Tant mieux pour lui… Malheur ! Un mec vient s’immiscer dans le couple des héros ! Voilà les deux premiers gars embarqués dans des histoires bien viriles de yakuza, avec des coups de poings, des jambes cassés… et des chaînes !?

Bizarrement, au début, j’ai racheté direct tous les tomes que ma pote m’avait prêtés. Mais bien vite, c’était plutôt un : « bof ». C’est plat (sauf le tome 1, qui lui, est scandaleux !!) Y’a tout ce que je déteste, dans Kizuna. Des viols, des trucs dégueulasses, beurk ! Jamais je ne relirai ce truc.

Kizuna | Kazuma Kodaka | série finie en 11 tomes | boy’s love | Tonkam

 

OTHELLO

othello_tome_01Va savoir pourquoi, je le voulais, ce manga ! Alors qu’il est nul. Et plus commercialisé (c’est bien !). Je réussi à avoir l’intégrale en occasion… Une histoire de double personnalité qui aurait pu être vraiment sympa, si Satomi Ikezawa (l’auteure) l’avait traitée plus profondément : Yaya est une lycéenne ultra timide qui se laisse bouffer par ses pseudo potes, jusqu’au jour où elle développe une seconde personnalité plus trash… Comme dit plus haut, c’est du survol de haute voltige, avec un dessin irrégulier. Dommage ! Tout est brouillon, là-dedans. Et comment elle fait les Noirs, elle @_@ !

Othello | Satomi Ikezawa | série finie en 7 tomes (plus commercialisée) | shôjo | Pika

 

 

MODEL

model_tome_01

Namé Muriel quoi x_x !!

Mon premier manhwa ! Ouais, ouais, c’est pas un manga je sais.

Namé matez-moi ce bishi !! Rien à foutre si c’est un vampire ! Direct j’ai vu la cover, direct je prends quoi !

Je comprends Jiyae. En tant qu’artiste (oui, la fujo aussi en est une, oui !), comment ne pas vouloir capturer le portrait d’un bishi comme Muriel ? La jeune femme a surpris l’homme dans son atelier. Au lieu de prendre peur – tout de même, c’est un vampire – elle lui propose un marché : du sang, contre un portrait. Il accepte, et l’emmène dans son château… Est-elle toujours sur Terre ? Dans ce nouveau monde étrange, Jiyae perd ses repaires… Qui est véritablement Muriel ?

Model, c’est un demi regret. Ça commence très fort, ça envoûte, ça captive. Le trait de Lee So Yeong, l’auteure, y est pour beaucoup. Ces corps longs, ces regards mystérieux, cette ambiance pesante et attirante à la fois… Muriel, à lui seul, inquiète, tourmente, électrise. Malheureusement, tout ce qui faisait le charme de ce manhwa disparaît au fil des tomes. L’auteure elle-même avoue ne plus avoir l’inspiration. C’est terrible, pour un artiste, terrible ! J’ose imaginer son angoisse ! C’est presque une trahison envers les personnages, on s’en veut, mais que faire, rien de bon ne vient, rien !

Model | Lee So Yeong | série finie en 7 tomes (plus commercialisée) | shôjo | Saphira

 

AUDITION

audition_tome_01Mon second manhwa. Je vais pas te faire un article rien que pour deux séries quoi, un peu d’indulgence !

Ça avait l’air pas mal, au début, avec ce dessin tout en rondeurs… Un peu chelou, mais prometteur, me disais-je, à l’époque. Et puis, y’avait du bishi.

Le père de Myeong-Ja devait être un petit farceur, ou aimait les énigmes. Avant de mourir, ce patron de maison de disques lui concocte une épreuve digne du big boss d’un shônen : si elle veut hériter de sa maison de disques (et de son pactole u_u), elle devra gagner un concours international de musique en créant un groupe de ouf, composés de 4 membres repérés un jour par el padre. Pas de nom, rien. Myeong-Ja n’a que les lieux où son père a, jadis, rencontré ces enfants prodiges. Oui, c’étaient des enfants, à l’époque ! Et le père était sûr qu’ils feraient d’excellents musiciens ! Super Myeong-Ja, good luck ! L’héroïne se tourne vers une ancienne pote, Bak Bou-Ok, pseudo détective déjantée… Les deux jeunes femmes arriveront-elles à retrouver ces 4 génies ?

Franchement, en me remettant dans l’ambiance, je me dis « why not ? » C’est ce que je devais penser, à l’époque. J’ai acheté les 2 premiers tomes d’Audition. Fait assez rare pour être mentionné : je n’ai pas continué la collection. Dans cette liste de « manga regrets », Audition et No Bra sont les deux seules collections stoppées. Je voulais le signaler.

Mais c’était trop peu ! L’histoire, ça n’allait pas, ou pas assez. Même quand le dessin est un peu bof, si l’histoire est bien, ça passe. Mais là… non et non !

Audition | Cheon Kye Yeong | série finie en 8 tomes (plus commercialisée) | shôjo | Saphira

 

J’ai failli mettre Saiyuki dans cette liste… Quelle arnaque, cette collection ! J’ai acheté les reload cette année ; certains tomes n’étant plus commercialisés, ils sont considérés comme « rares » (surtout le tome 6 O_O !! Va voir son prix quoi !!). Mais bon… je me suis souvenue du temps où je n’arrêtais pas de faire des fanarts de Hakkai. Du temps où je matais Saiyuki via la mosaïque de Canal, car je n’avais pas encore la chaîne mangas (c’était payant, à l’époque u_u)… J’te laisse en sursis, Saiyuki ! Je lirai les Reload et on verra après !

Toi aussi, je suis certaine qu’il y a des achats que tu regrettes. N’aies pas honte ! J’ai bien parlé de ecchi et de Boy’s love, moi. Eh oui, je n’ai pas mis Kare first love u_u. J’y reviendrai !

Publicités

5 réflexions sur “SummerJoshi ! Ces manga que tu regrettes d’avoir achetés

  1. Ah, les achats qu’on regrette. En fait, je regrette peu d’achats mais ce qui m’agace, c’est quand les auteurs ne finissent pas leurs séries ! Comme Minekura Kazuya et son Saiyūki ! Pourtant s’éparpiller sur tant de séries et ne pas les finir ?! Bon sang, je veux savoir comment ça se finit cette affaire, moi ! ><

    J'aime

    • Ah, c’est vrai, quand on ne finit pas sa série.. J’ai eu une grosse période Minekura en plus ! Je n’ai pas encore lu les reload, je crains le pire (mais on m’a assuré que finalement, ça passait)
      Je pense aussi à Takei, l’auteur de Shaman king… je comprends sa frustration, mais… quelle « non fin » que cette fin de Shaman King ! Mais le mangaka a décidé de la reprendre… (c’est peut être pas une bonne idée…)

      J'aime

A toi d'jouer è_é !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s