Pourquoi les manga d’Adachi ne marchent pas en France

Mangaka star au Japon. Trop peu connu en France. Pas reconnu à sa juste valeur, en tout cas. Les efforts des éditeurs Tonkam, Pika, et Glénat, semblent vains. ADACHI Mitsuru et la France, ça ne marche pas. ça marche bof – ne soyons pas si catégoriques. On le connaît un peu, on l’évoque comme un bon souvenir (je vous parle à vous, trentenaires) (30, 40, 50, direction cimetière) Pourquoi ce désamour ?

Mitsuru Adachi - lui aussi se pose la question : why >_< ?

ADACHI Mitsuru – lui aussi se pose la question : why >_< ?

 

Y’A MEME PAS DE BOULES DE FEU !?

On aurait pu penser que ça marcherait. Comme Captain Tsubasa/Olive&Tom, propulsé en France grâce à  son anime (avec les 1500km de terrain…), ADACHI aussi a vu ses séries adaptées en anime : souviens-toi de Touch! (Théo ou la batte de la victoire !) diffusé sur la 5. Au Japon, la série est mythique ! En France, c’est un peu plus « bof » (faut dire qu’on est pas très base-ball u_u…)

Contrairement à ces grosses licences shônen, Touch ne présente ni super pouvoirs, ni morts qui reviennent chelouquement, ni magie, ni monstres… Pas une ombre de belle gosse à poitrine surdéveloppée, pas un gramme de bishi de la mort que t’as du mal à croire que c’est un mec en dessous… Touch, c’est une histoire simple, des amis d’enfance, de la romance, des sentiments entremêlés… Sur fond de base-ball.

Aujourd’hui encore, ADACHI Mitsuru est un mangaka à part. Il est l’un des rares à avoir signé un shôjo. L’emprunte du « genre pour filles » est d’ailleurs très perceptible à ses débuts (manga « Nine »), notamment dans le dessin. Si, par la suite, l’auteur se démarque visuellement du genre shôjo, il garde cette ambiguïté dans le traitement de ses histoires. Ni totalement shônen, ni franchement shôjo, ADACHI est un conteur. Un véritable conteur. La vie quotidienne, il l’observe, la peint avec un filtre de nostalgie tendre, d’humour subtil. Tout est un peu pastel, chez lui. Les scènes banales prennent une coloration touchante. Un détail oriente toute une planche de dessin. Certaines sont, d’ailleurs, de véritables odes à la contemplation.

AH BON ? ILS ONT POURTANT L’AIR SIMPLETS, LES DESSINS

Et dire que certains le pensent ! Je me souviens du commentaire d’une amie, devant ma dernière acquisition adachiste de l’époque, le manga Katsu : « bof, c’est trop simple !».

C’est justement parce qu’il maîtrise parfaitement le dessin et l’anatomie qu’il arrive si facilement à simplifier son trait. D’ailleurs, il est bien plus difficile de faire passer les émotions avec ce genre de style : ADACHI, lui, y arrive avec brio. Son trait rond et léger est en adéquation complète avec l’ambiance de ses histoires. Chez le mangaka, pas de fioritures. On va toucher le cœur, les émotions, les sensations. Une sensibilité toute particulière se dégage de ses œuvres.

les héros de Touch, le manga phare de l'auteur

Minami et Tatsuya les héros de Touch, le manga phare d’ADACHI Mitsuru

D’accord, je vais quand même le dire. Côté vêtements, on est loin des sex-symbols et autres fashion victims à la OBATA (Hikaru no Go, Bakuman…). Les persos d’ADACHI sont terriblement humains… Des humains cool raoul, alors. L’auteur se serait-il coincé dans les années 80 ? Vestimentairement, très peu d’évolution : de Touch à Cross game, c’est toujours les mêmes chemises. De là à conclure que ça explique le désamour de la France… (Beuh, Paris, c’est quand même la capitale de la mode : no fashion style, no love u_u)

Et si c’était ça @_@ ! Sans tomber dans des délires philosophico-love-your-look, c’est ce qu’on voit en premier. Et les couvertures des manga adachistes sont… ça l’ennuie de les faire ou quoi é_è ?  Elles roxssent pas du poulet, quoi ! (Mais ça reste cool… ça va avec le côté minimaliste… ok, j’ai rien dit u_u).

ET Y’A MEME PAS DE HEROS QUOI !

Amour, amitié, sport… Les thématiques de notre mangaka ne diffèrent pas de celles de ses confrères. Que réponds-tu à ça, public français ? Tu devrais être ravi ! Bien plus : le côté hybride shônen/shôjo devrait te réjouir encore plus !

Justement. ADACHI Mitsuru cause pas comme les autres : tu parles de sport ? OK, mais parle d’un sport swag alors ! Le base-ball… ! Now way, frère ! Si au moins tu casais deux-trois bishi u_u…

Pire ! Dans les manga adachistes,  pas de fantasy-magie combats-de-ouf-bishièsques pour gagner le match. C’est du base-ball réaliste, avec des mecs aux cheveux ras, des dents qui sortent, de la sueur et de la boue ! Tu fais quoi avec des persos pareils ?

so what !? C'est toi le bermudachemise !

so what !? C’est toi le bermudachemise ! (Minami et Katsuya de Touch n_n)

Où sont les personnages charismatiques ? Chez le mangaka, pas beaucoup de poseurs, de mystérious dark man. Bien, mal ?

Manga, anime, BD, comics, films, séries etc. on aime bien voir des beaux gosses et des belles nanas, en général. Au rayon filles comme au rayon garçons, c’est matez-matez à volonté :

  • Version tsundere (corps dur, coeur tendre u_u) à la Sabrina/Madoka de Kimagure Orange Road (Max&cie) ou à la  de Blue Spring Ride.
  • Version kawaii (mignon(ne)) à la Tsumugi de Telle que tu es ou dans le genre Hani de Host club.
  • Version décontracté/blasé à la Rukawa de Slam dunk ou en mode Haruhi de Host club.
  • et la version sport, la version apéro, pour le goûter, avec du sucre, un sabre (Kenshin !) et des épices etc.

Je remarque une forte tendance bishièsque, ces dernières années. Le bishi a toujours été là, notamment, dans les shôjo. Des shônen comme Saint Seya/ Les chevaliers du zodiaque l’ont popularisé. Et depuis quelques années, donc, j’ai l’impression que le bishi colonise les productions : dans les shônen, les shôjo, les seinen… Même le héros du terrible et douloureux manga Innocent est un bishi de ouf !

Et que fait-on d’un bishi, d’une belle fille ? On l’habille. A la mode, siouplé, avec des fringues stylées comme dans Nana. Les lectrices et lecteurs sont heureux, ils ouvrent leurs yeux carnivores, c’est matage à volonté. Las, point d’opération séduction dans les manga adachistes. Chez lui, c’est bermuda et chemise unie u_u.

Alors, est-il has been ? Ses manga tiennent-ils encore la route, face aux nouveautés ? Je pense surtout au rouleau compresseur shônen : difficile de résister à ses vagues déferlantes, même au Japon.

En France, les fans d’ADACHI, souvent trentaines (et plus si affinités) semblent constituer une génération nostalgique qui, prise dans le tourbillon de la vie active, consacre peut-être moins de temps à ses premières amours…

Mais il est toujours là. Il a su créer son univers. Ses personnages semblent traverser ses manga tant ils se ressemblent. C’est, bien sûr, un fait volontaire. Clin d’oeil au « star system » de Tezuka ? Dans le monde d’ADACHI Mitsuru, les personnages s’ouvrent à nous – l’auteur lui-même se met en scène avec humour. Découvrir cet univers particulier, c’est entrer dans un cocon curieusement enchanteur. Rencontrer l’émotion, la vraie.

Découvrir ADACHI Mitsuru : la sélection de Mikki Forever :

  • TOUCH : Edition japonaise : Shôgakukan ,1981  | Edition française : Glénat, 2005 –  série finie en 26 tomes : la série phare de l’auteur, entre amour/amitié, drame, sport… une histoire fraiche et touchante !
  • ROUGH : Edition japonaise : Shôgakukan , 1987  | Edition française : Glénat, 2005 – série finie en 12 tomes : courses poursuites in ze water, duels splash, attaque plongeon, riposte 200m chrono : les Capulet et les Montaigu version swimming pool, c’est par ici ! Excellent !
  • KATSU : Edition japonaise : Shôgakukan, 2002 | Edition française : Pika, 2004 – série finie en 16 tomes : la romance sur le ring, c’est swag. Les nanas aussi savent cogner ! Drôle, touchant, 100% Adachi !

 

Publicités

4 réflexions sur “Pourquoi les manga d’Adachi ne marchent pas en France

  1. Salut, j’ai découvert ton blog et je trouve ça génial, il y a pleins d’articles intéressants ! =D
    Personnellement, le seul Adachi que j’ai terminé c’est « Cross Game », et j’ai uniquement vu l’animé… mais j’ai bien aimé !

    J'aime

    • Salut, en direct d’une bibliothèque, à Nakano (namé les économies quoi ! Clim, wifi ~ !)

      Merci pour ton gentil commentaire ^o^ !

      J’ai beaucoup apprécié Cross Game, moi aussi. Je crois qu’Adachi, en France, restera comme un rendez-vous manqué, ou un souvenir d’été *oh c’est mignon*

      J'aime

A toi d'jouer è_é !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s